Close

Aaron & The Spell : Sing

Il y a des jours comme cela où l’on reçoit des emails étonnants et celui d’Aaron & The Spell en fait partie. Je pensais qu’il était assez simple de se faire une idée de la personne à la simple lecture de quelques mots dans un email de contact.. Encore une fois, je me suis trompé…

Dans cet email donc, quelques noms cités comme Nina Simone, Stevie Wonder ou Otis Redding. Si vous me connaissez un petit peu, vous savez l’importance que je donne à la musique de ces trois légendes, en particulier Nina Simone. Je me suis immédiatement dit qu’un garçon qui ose placer dans un email de contact des noms aussi prestigieux à intérêt à assurer.

Dès la première écoute de l’album Sing d’Aaron & The Spell, j’ai compris ce que ces noms signifiaient autant pour Aaron que pour moi. Aux premières notes de « By my side« , l’oreille se pose, attentive, sur ses quelques accords de blues. Et la voix d’Aaron vient percuter vos tympans comme cette belle inconnue qui vous bouscule dans le métro. Cette voix puissante et douce à la fois, située quelque part entre Lenny Kravitz et Raul Midon, vous frappe en plein coeur, et réussit sa mission de vous emmener « à ses côtés ». L’album ne pouvait être mieux lancé !

La musique n’est pas grand chose si elle ne transmet pas d’émotions. La voix d’Aaron, parfaite, accompagnée de mélodies qui le sont tout autant remplie parfaitement son rôle et vous donnera des frissons…

Mettre plus de mots dans cet article n’aurait aucun sens tant l’album parle de lui-même.

Alors pour ce 31 décembre, si vous voulez faire simple, voici votre manuel de survie. Blotissez-vous contre la personne que vous aimez (un chat, ça fonctionne aussi), appuyez sur Play et oubliez tout le reste. L’essentiel est là, merci Aaron !

Sing - Aaronandthespell

Close