Close

Beaty Heart @ La Flèche d’or

On les savait très bons, ce qu’on ne savait pas, c’est qu’en live, le trio anglais gravite en d’autres harmonies plus fortes, boisées, fluides et addictives.

Beaty Heart, sur scène, comme vendredi dernier à la Flèche d’Or, ce sont des notes en flottements capables de s’enflammer, des glissements habiles qui cadencent les songes mutins et envahissent l’esprit avec vigueur. A coup de boucles folles, de percussions en farandole, ils colorent de la scène, la salle de saveurs exotiques et singulières hypnotiques qui changent l’air en une vague de torpeur sensuel qui enveloppe délicatement le public .

Murmures profonds d’une tropicalité hybride, mouvements incessants dont les percussions et la voix du chanteur habitent l’espace, les métamorphoses harmoniques y sont à chaque refrain, à chaque sursaut de tempos.

Ici, les vagues des mélodies recouvrent tout comme une cascade éveillant les sens, balançant des salves tortueuses de rythmes délicieusement endiablés. Banana Bread, Kanute’s Comin’ round ou Lekka Freakout, sans oublier Seafood, offrent alors des respirations tribales et une flottaison douces dans des harmonies qui brassent une belle sérénité, construisant un espace gracile pour s’évader dans un doux optimisme bénie des notes.

Beaty Heart est un groupe qui resplendit sur scène et qui vous emporte dans un monde imaginaire, métissée de leurs influences, sans un répit avec une passion dévastatrice. Ils seront avec Jungle sur la scène du Nouveau Casino le 6 mai prochain. Vous savez donc ce qu’il vous reste à faire, prendre les billets pour une parenthèse enchantée aux percussions lascives.

Le voyage vaut le détour, en attendant leur bel album qui sortira en mai prochain, portant bien son nom de Mixed Blessings.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close