Close

Blaue Blume : Helen

A la mémoire de nos sentiments, aux lumières de nos doutes, au comble de nos espoirs, Blaue Blume déconstruit pour mieux créer et transmettre des émotions à la beauté brute. Blaue Blume, ce quatuor de Copenhague, a l’intensité pour guide et l’âme profonde comme rythmique.

A genoux déjà, devant On New Years Eve, leur premier titre, on attendait impatiemment une autre piste à la signature semblable, capable de faire vibrer aussi intensément qu’Antony Hegarty ou Alt-J réunis. C’est chose faite avec Helen.

Blaue Blume s’aventure dans des contrées autres, toujours aussi profondes, sous-tendues par un rythme audacieux et singulier aux guitares dramatiques. Ici, rien n’a d’égal, pas même le murmure des batteries, les nuages de guitares car tout de cette romance rock est une étreinte indélébile, coupant le souffle par ses envolées de tempos aux volutes arabesques, pliant les certitudes, jonglant avec les circonstances.

Helen est faite de courbes en roues libres, souples, flexibles, valorisant la sensualité mélancolique et l’énergie générées par des jeux de notes en courbes et contre-courbes provenant d’une imagination inespérée, inspirée par les expériences du vécu qui l’abreuvent à l’infini.

Lorsque le « Would you even look at me if my body burned ? » de Jonas Smith résonne, il vous rappelle tout, comme le refrain, de manière incandescente que l’espoir entremêlé de notes en lutte délicate sont le souffle de la vie qui s’adresse à vos tripes en harmonies vêtues. Les va-et-vient des guitares et de la voix tintillent votre âme, créant un mouvement constant jusqu’à vous laisser démunis.

Alors seulement, la phrase de Van Gogh vous semble vivre sous vos yeux « Nous serons pauvres et nous souffrirons la misère aussi longtemps qu’il le faut, comme une ville assiégée qui n’entend pas capituler, mais nous montrerons que nous sommes quelque chose. »
Blaue Blume a cette force intuitive et sa musique est une méditation non de la mort mais de la vie.

Leur narration indomptée glisse, effleure, griffe, brise et étreint de manière imprévue. Eux préparent leur premier album qui risque bien d’être une tempête dans ce royaume qui soudain apparaît sans frontières, à l’heure où les nations semblent se faner et laisser des peuples entier sur le pavé.

Blaue Blume : Helen

Close