Close
Brasstracks – Good Love [EP]

Brasstracks – Good Love [EP]

Naïvement, nous étions partis pour vous présenter la nouvelle bombe de Masego. Jusqu’à ce que l’on comprenne que l’un de nos artistes préféré du moment n’était en fait qu’un simple featuring. Déçu mais toujours curieux, on a malgré tout poussé l’écoute sur l’ensemble de l’EP contenant ledit morceau.
Et bien nous en a pris !

Good Love puisque c’est le nom de l’EP est une création d’un groupe appelé Brasstracks, sorte de mini live band composé d’Ivan Jackson à la trompette et de Conor Rayne à la batterie.
A priori un nom qui n’évoque pas grand chose mais qui peut être relié à bon nombre de tête d’affiche. On a déjà pu les apercevoir au côté du nouveau « hypeboy  » Anderson Paak. On a également pu les entendre au côté du toujours très à l’écoute Chance The Rapper et la liste est plutôt longue… Avec un tel CV, on ne pouvait attendre qu’une sortie retentissante de la part des deux compères.

Car c’est là le leitmotiv de Brasstracks !
Combustible assez unique, à mi chemin entre le brass band et le hip-hop, la musique de ces deux passionnés est d’une énergie contagieuse. Evidemment, d’autres groupes avaient auparavant ouvert la voie mais ce Good Love  arrive pile au bon moment.

Say U won’t  illustre parfaitement cet état de fait. Ce morceau dégouline d’un groove obsédant avec ces cuivres surmontés de basses puissantes. Montagne russe musicale rondement menée, on y découvre des musiciens au savoir faire évident. Au baromètre du hochement de tête, des records sont ainsi atteints.

Tout en gardant la même construction basée sur cet axe trompette/batterie, Brasstracks s’applique à faire varier sa formule en fonction des genres musicaux. On trouve dans «  Good Love » un morceau plus axé hip hop avec le titre éponyme sur lequel on trouve le toujours excellent Jay Prince. Figure un titre plus down-tempo avec Roses Gabor intitulé Get Your Way.

Néanmoins, le morceau central de cet EP reste Melanin Man avec le trop sous-estimé Masego. Bombe jazzy futuriste où Masego (ne) donne (que) de la voix, ce morceau se perd entre élévation et explosion de drum, entre majesté et sensualité. Une pépite comme on en entend peu… sauf quand Masego est dans les parages.

Tous ces morceaux mis bout à bout aboutissent à un excellent EP, qui sans avoir de grande prétention, est une véritable bouffée d’oxygène face à la répétition des schémas musicaux actuels. A recommander les oreilles ouvertes !

Brasstracks - Good Love (EP)

 

Close