Close
Dj Oil : Black Notes

Dj Oil : Black Notes

Un univers envoûtant au travers de 11 pistes qui balancent entre électro jazz, house intime, et hip hop, voilà ce que propose Dj Oil aka Lionel Corsini. Son opus Black Notes profondément groovy est intensément libre et, il balaie tous les genres de manière intense tel un voyage, une traversée initiatique.

Black Notes est le premier album solo de Dj Oil. Ce titre est en référence aux touches noires, les plus basses du clavier mais aussi à la voix noire et à ses souffrances au gré des siècles, pourtant ici rien de désespéré ou de revendicatif, juste une profonde adéquation avec la Soul et l’âme humaine simplement. Marseillais dans l’âme, issu d’une ville de partage et d’apports multiples et multiculturels, il en retient son amour des autres cultures et sa soif de découvrir. L’homme, quarante ans au compteur, n’est pas un inconnu, il a fait partie de Troublemakers, collectif pionnier de la House made in France et a déjà publié des albums dont l’essence même était la rencontre d’autres musiciens dans d’autres contrées comme l’Afrique et l’Amérique centrale avec  Ashes To Machines qui explore ainsi trente neuf pays.

Ici, Black Notes c’est une ambiance mélangeant le jazz, le blues, le funk avec un soupçon de soul, de house et de hip hop, mêlée à l’Afrique et à ses sons. La démarche est tournée vers les autres, faite de partage et de bons sons, le résultat plus que réussi. Des sons qui pénètrent multiples dans la tête et qui vous glissent dans des univers particuliers, un mixte entre vibrations anciennes et celle plus tournées vers l’avenir. Avec des samples et des amplis et surtout la main sur le coeur, Dj Oil est un talentueux touche-à-tout, un créatif dans l’âme, un humaniste sonore.

Il a mis trois ans à faire son opus magique, à bidouiller, arranger, reformer le monde qu’il voulait créer avec un son analogique. Il crée un groove nouveau à l’ancienne, néo futuriste changeant  des rencontres effectuées en pure moment de délice sonore, dans un respect total de l’autre. En effet, de nombreux artistes collaborent à plusieurs de ces titres, des invités précieux comme Magik Malik, Git Of Gab (Blackalicious), Sam Karpienia, Po Box slammeur d’Afrique du Sud…

« Black Notes » commence doucement par le titre éponyme avec Git of Gab qui pose son flow brûlant et chatoyant, et plante le drapeau sonore de l’opus, magistralement :

Vient ensuite « Your Heart », mélancolie toute instrumentale, brillante de mille promesses.

« Rock It » charrie les coeurs et porte haut les poings avec pour seule arme un rap qui dénonce les rapports de la musique au business et à la rentabilité choisi par certains, plutôt que la qualité et à l’éthique. C’est le second moment fort de l’album.

« It’s a Teeanage Thang » avec Reggie Gibson & Magic Malik est un slam majestueux, griot dans l’âme. Reggie Gibson a notamment écrit des paroles pour Mos Def et possède une plume d’acier et un flow de feu.

« Give me Luv » enchaîne quant à lui avec un univers plus intimiste, plus feutré mélange des grandes plaines désertiques et des forêts ensorcelleuses d’ailleurs et de nulle part.

« Mind Your Step » en occitan, est un moment de convocation des âmes et des esprits des anciens, tous, sans clivages sans limites avec Sam Karpienia et Magik Malik, influences africaines et flûte magique s’y conjuguent brillamment.

Ensuite, « Po Box » nous emmène dans la dure réalité de l’Afrique du Sud via un poète contemporain, vaporeux et cru à la fois.

Et si « Buddy » est un retour au tout instrumental, un interlude affro jazz avec une touche de house qui trouve un beau tempo, « Charlie C »  avec Magik Malik est un voyage dans la soul profonde, belle et illimitée.

Quant à « Ingrid Tape », c’est une déclaration sensuelle d’amour à sa femme, planante et lagoureuse et qui se clôt par « Alix In Ornette Land« , mélange de sons et d’interwiew du célebre saxophoniste et de son rapport à la vie, comme une parenthèse ancienne qui sert d’ouverture à un avenir éclatant.

A un moment où certains, à tort, prônent le renfermement sur soi et des frontières closes, Dj Oil élargit l’espace, casse les barrières et réinvente l’univers entier à l’aide de sons qui se mélangent dans une pluralité toute poignante. Les personnes généreuses et curieuses des autres individus sont essentielles pour notre société, en criant stop au tout hermétique qui trouve malheureusement des résonances partout…

Le mot de la fin résonne dans la dernière piste : «La musique nous empêche d’être solitaire. Faire de la musique avec une approche d’improvisation, c’est comme se livrer à une série d’épiphanies. Un seul instant peut être suffisant pour accéder à une forme intemporelle de l’énergie. »

Aux sources des sons, des sons noirs et intenses, Black Notes est un opus d’ouverture, véritable fenêtre ouverte sur l’univers infini… Brillant, bouillonnant et hautement libérateur.

Dj Oil sera en concert aux Nuits Photographiques à Paris le 8 juin, le 22 juin à Bordeaux à l’I.boat, le 28 au Festival Rock Island à Marseille, au Festival Transat le 30 juin à Lausanne en Suisse, à Marseille le 1er juillet  à l’Enjoy Boat Bordelin et à Calvi On the Rocks le 7 juillet : Be is Guest !

Close