Close

Eurockéennes Party @ Café de la danse (Live Report)

Les Eurockéennes faisaient leur avant show, histoire de monter d’un cran l’attente déjà grande d’être déjà à Belfort.

Grand festival aux amours rock, jeudi 19 au Café de la Danse, le choix était dans cette tendance, chaude, rageuse et entêtante.

Après The Wooden Wolf, Catfish, ce duo français a engagé le combat à coup de bluesy rock aux consonances sauvages avec l’importance accordée au guitare addictives et au batterie tempêtueuse, hanté d’un chant féminin qui attrape d’un revers de note sans lâcher prise.
Eurockeennes Party - PauseMusicale

Puis, Circa Waves, quatuor anglais a dévoilé son âme fougueuse, balançant des ribambelles de riffs aux structures taillées à l’orfèvre, chauffées par la voix de Kieran Shuddall qui enflamme les cercles de leurs mélodies. Rock rageur à étincelles pop, Circa Waves a les reins solides, l’échine frisonnante, les arabesques harmonies ambrées d’une rage qui transparaît de la première chanson à leurs dernières, au travers également de leurs deux nouvelles dévoilées.

Un vent de souffre, une urgence dans leurs harmonies et une force épique, ils ont clôturé la soirée comme elle avait commencé le cœur généreux, tambour battant, enflammant les corps au passage avec passion.
Eurockeennes Party - PauseMusicale

Les Eurockéennes reviennent et avec ce festival, une floppée d’artistes qui captent les énergies et attrapent les cœurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close