Close
Gawls – EP [Téléchargement]

Gawls – EP [Téléchargement]

Derrière Gawls, se cache Louie Peacock, qui livre ici son premier EP. Cet opus, ce sont cinq pistes à l’élégance folle, aux harmonies atypiques, aux angles d’attaque autres qui balayent une poésie construite à l’aide de la voix, de synthés lents et de percussions donnant une nonchalance sombre et romantique à l’ensemble.

La douceur de Peacock y est crépusculaire, semblant être bordée d’un brouillard qui irrigue cet EP de teintes douces. Là, la mélancolie berce les mélodies tout comme les paroles, ponctuées par des résonances qui tracent un parcours lunaire, la solitude en boucle nuageuse.

Shame débute l’album, en un tempo doux, pénétrant, auréolé de notes télescopiques, longé par un souffle doux allié à des cadences qui appellent et bousculent. Les tempos se combinent à la voix, circulant, la colorant de vapeurs douces et chaudes. Les chœurs alors captivent en capturant un moment, offrant des harmonies intimistes hantées de voix magnétiques.

Perdu dans des mélodies labyrinthiques, Dying Young embraie comme un mirage rendue à la vie par la voix de Louie, spleen irisé battu en brèche par le rythme qui happe. Les chœurs cadencent la mélodie, les harmonies conquièrent leur liberté. Les voix se chevauchent, se faufilent dans une tristesse qui s’évapore en une rage douce happée par les percussions qui font défiler les sentiments et émotions multiples.

Alors Young enchaine avec une autre tonalité plus synthétique, un souffle décalé qui harponne sous les synthés métaphoriques. Les percussions disséminées dans la piste lui donnent une cadence hypnotique, presque mécanique qui s’oppose à la profondeur délicate de la voix.

Puis You’re Tradtional arrive. Tempo triste comme une solitude qui aspire. La voix de Louie habite l’espace infini et le rythme synthétique devient organique et lancinant.

La construction de Gawls est une poésie contemporaine, résumée à un essentiel liquoreux. Un essentiel qui oscille entre plusieurs tempos, tous hantés par la dynamique doucement décalée des mélodies, semblant bercer les cadences et nimber l’ensemble. Ici, l’intimiste est une force douce, irrésolue, ne lâchant rien, voguant vers d’autres cieux, états d’âme battant la chamade comme sur Movies.

Caresse de la voix en échos et résonances multiples en bouquet, la musique de Gawls est côtoyée par des silhouettes multiples, tourmentée par les respirations synthétiques, tenaillée par les voix lancinantes.

Gawls semble se faire l’écho de notre pensée, il répond à ce que nous donnons. Il saisit le rythme, enivrant sans trêve de mouvements et de cadences en miroir, hantant la tempête et se riant d’un soleil noir qui illumine son âme.
GAWLS

1 comment

  1. Un superbe premier EP très original avec des mélodies nouvelles et des textes prenants pour un jeune artiste qui mérite de réussir!

Close