Close
Guts – Eternal

Guts – Eternal

Producteur au talent reconnu,  Guts ne dispose probablement pas de toute la notoriété qu’il mériterait. Rarement cité parmi les tops beatmakers français, il en fait pourtant indéniablement parti et ce depuis plusieurs années. L’homme a toujours eu pour lui un auditoire fidèle, auditoire qui ne fait que grandir depuis la sortie de son précédent opus Hip Hop After All.

On attendait donc avec impatience le successeur de Hip Hop After All.
Intitulé Eternal, ce nouvel album démontre encore s’il était besoin toute la maestria du producteur exilé à Ibiza.

Capable d’assimiler les styles musicaux les plus divers, Guts n’hésite pas à passer de l’un à l’autre sans jamais tomber dans la facilité. Cet impression est surement dû en grande partie au « live band » qui l’accompagne et qui lui permet de s’adapter à toutes les configurations possibles.

Constitué notamment du pianiste Florian Pellisier et du trompettiste Leron Thomas, musicien accompli entendu au côté de Bilal, ce band permet à Guts de communiquer l’énergie du live sur disque et de donner un prolongement à ces choix de samples.

Grâce à ce savant attelage, Eternal conserve un fil conducteur lisible malgré ces influences éparses. Mais quelles sont ces influences qui défilent le long de ces 14 pistes et qui constituent en soi un véritable voyage au sein de la Black Music.

On s’attendait naturellement à trouver du rap dans cet opus. Ce dernier est bel et bien présent et est représenté par l’excellent groupe new yorkais Tanya Morgan. » It sounds like an old Q-Tip  » peut-on  les entendre clamer sur All or Nothing. Effectivement, ce morceau fleure bon les Native Tongues et on se plait à penser que Tip’ lui même ne l’aurait pas renié.

Un peu plus loin dans l’album, on trouve un morceau intitulé Give You Up.
Banger électro-funk qu’on jurerait sorti d’un album du Chromeo de la belle époque, ce morceau surfe sur une veine rétro dansante et des claviers volontiers passéistes. Voilà la formule gagnante de ce morceau efficace.

Des moments plus jazz comme Every Generation ou Desintoxication permettent aux musiciens cités plus haut de donner libre cours
On termine cet album en beauté avec Dance, Love & Die qui transpire l’afrobeat avec ces percussions endiablées et ces samples judicieux;

Savante sans jamais être pédante, Guts offre un formidable aperçu de ce que la  » black music  » a de mieux à offrir. Un agréable moment de musique à partager.

Guts - Eternal

Close