Close

Hani Zahra : Along Those Lines

Hani Zahra est un groupe originaire de Brooklyn, quintette à l’énergie débordante et psychédélique. Ils viennent de dévoiler leur premier album Along Those Lines. Derrière des synthés langoureux et des sons électroniques en boucles indomptées, réside la magie et la liberté rêveuse de ce groupe singulier.

Fondé en 2012, Hani Zahra est composé de Hani Zahra (chant), de Jared Dymbort (Guitare), d’Angelica Olstad (claviers/synthés), d’Adrian Morgan (Basse) et d’Ilya Kuperman (batterie). De cette ensemble naît une pop indie délurée et atypique qui interpelle avec douceur.

Along Those Lines est faite de 11 pistes malicieuses, pérégrination douce dans un univers inconnu, où pop et rock fusionnent. Chaque écoute de leurs compositions vous emmène ailleurs, pratiquant des bonds cosmiques à l’aide de mélodies construites différemment. Hani Zahra adopte un son nostalgique qui réorchestré à l’aide de leur imagination plurielle devient puissamment évocateur et moderne, en un sens expérimental. Cultivant les sons des années 60-70′, leurs mélodies sont des puzzles dans un kaléidoscope aux couleurs et aux notes chatoyantes.

Leur esthétisme côtoie ainsi une version des Beatles et de Bowie sous acides comme sur Roll, Roll, Roll puis leur construction poétique les fait passer non loin de Tame Impala. Alors de ce mélange, on sent le doigté envoûtant de ce quintette sauvagement calme comme sur Don’t Let Me Down. Ici les arpèges de synthés alliés à des guitares douces et accompagnés de voix brumeuses, comme sur One More Taste Of Love, sont accrocheurs et capiteux.

La dynamique des synthés enrobe celle de la voix d’Hani Zahra entamant ainsi une danse sensuelle où le langoureux est une transe comme sur l’excellent Prizefighter. Alors Cannibal Crime s’avance majestueusement, lunatique et pleine d’un humour décalé irrésistible. Leur monde s’ouvre, leur musique vous cueille et vous transperce doucement avec des refrains hypnotisants sous les rondes de synthés.

Dressed For Nothing est un autre petit sommet de savoir-faire du groupe, sur un lit d’échos qui brouillent les notes et les sens du tempo. Hani Zahra est chavirant. Sous les lignes de synthés, réside toute la beauté furieuse de ce groupe comme sur Clownfish.

Mêlant refrains chauds et cascades d’harmonies en échos souples, Hani Zahra propose des chemins autres, des versets doux, des touches harmoniques diffuses et un rythme soutenu. La torpeur de la voix d’Hani tombe sur vous tel un voile séduisant comme sur Jailbird et vous livre des effluves sonores énigmatiques.

Après leur premier EP éponyme en mai, d’où Tamed se distinguait déjà, Hani Zahra séduit encore plus avec Along Those Lines et prolonge la douceur de leur musique convaincante. Sous les synthés, l’âme céleste d’un groupe à suivre.

Hani Zahra : Along Those Lines

1 comment

  1. Muy bueno

Close