Close
Iain Woods – Psychologist

Iain Woods – Psychologist

Iain Woods est de ces artistes qui comptent, mêlant les influences et les réinventant dans des harmonies ardentes comme le prouve son premier album intitulé Psychologist.

Au travers de onze pistes, ce premier album décline des cadences suaves et des folles envolées comme sur Worlds Away, construisant des boucles douces, aux respirations singulières qui dessinent des émotions contraires à chaque notes.

A chaque tempo, son alt-pop brasse des respirations opposées, comme sur Bella, flirtant avec un funk suave, mêlé de riffs de guitares frénétiques, bercées d’un chant qui claque d’émotions distillées en ponctuations sauvagement délicates.

Parfois la nostalgie poétique, toujours présente en filigrane, l’emporte comme avec Fiend. Multipliant les voies possibles, Panic Over dévoile un gospel contemporain aux percussions transcendantes enlaçant les coeurs de ses pulsations singulières, contrebalancées par un chant lointain percutant.

Psychologist, ce sont des rythmes métissés qui côtoient des salves intimistes aux reflets atypiques, happant les coeurs avec des puzzles de notes impétueuses où le groove ponctue chacun des mouvements comme sur Forbidden.

Avec Phobe, de caresses souples en cascades brouillées de blues, sa néo soul décompose les habituelles cascades de notes pour les fondre dans des harmonies douées pour prendre les coeurs avec une imprévisibilité ténébreuse.

Sur des mouvements pop aux accents farouchement autres, Iain y pose toujours un grain chaud que son chant apporte, torsadant les mélodies de son timbre ardent, les noyant en des boucles exaltées avec The Dirty Movement, accélérant les corps de ses saccades harmoniques bouillonnantes.

Alors Smoke, tisse un récit incandescent, secoué d’un chant qui mêle incantations blues à des respirations singulières de soul tendre. Sous les oscillations des tempos, les notes forment un étau poétique qui flirte avec une sensualité fiévreuse qui se révèle sous le coup des guitares.

Entrecroisant les échos pop et les résonances soul atypiques, The Psychologist conquiert avec le titre éponyme semant la zizanie dans les coeurs, convoquant des sentiments contradictoires en des tempêtes douces.

Entre douceurs nuageuses et ponctuations ardentes, Iain dévoile une âme singulière qui résonne à chacune de ses pistes. Cultivant les clairs-obscurs, les illuminant de sentiments qui servent de lanterne, il explore les émotions, les laissant en suspens puis les brouillant à la note suivante comme sur le très beau When Particles Collide.

Avec ce premier album, Ian emmêle les coeurs et se fait miroir de tous les sentiments par un long, immense et raisonné dérèglement de tous les sens.

Iain Woods- Psychologist

Close