Close

Iggy Azalea : Murda Bizness

Amethyst Amelia Kelly aka Iggy Azalea casse toutes les étiquettes et elle le fait bien. Non contente d’être une femme, elle a le hip hop dans la tête et livre bientot son opus New Classic sur lequel elle travaille avec T.I, « The King Of South ». Australienne, la rappeuse a un tempérament de feu, des paroles pour le moins crues, son flow frappe le pavé et emmène la tempête. Remarquée par ses multiples freestyles sur internet dont le très classe Pu$$y en 2009 et après une mixtape Ignorant Art en 2011, hommage à Basquiat, voici le premier extrait de son opus à venir : Murda Bizness. Le titre intrigant est une mélodie impeccable, à mettre K.O n’importe qui. La moindre des choses c’est que l’on peut aisément reconnaître qu’avec ce titre, elle porte en elle le renouveau du hip hop et fait la peau aux clichés traînant dans un certain club fermé du Hip Hop pour qui la femme est silencieuse et se déhanche, et dans ceux de la société pour qui elle se doit d’être plutôt douce et soumise. Signée sur le label Grand Hustle/Interscope Records, on est impatient de découvrir New Classic, en espérant qu’elle transforme rapidement son essai.

Plus qu’un phénomène, elle fait partie du top 10 de la « Freshmen list 2012 » de XXL, magazine de référence dédiée à la culture urbaine, en tant que talent émergent et a le privilège suprême d’y être la seule femme. D’apparence un peu bad bitch, la belle cache une poésie toute contemporaine et un flow irrésistible, singulière, elle est fascinée par l’art. Ici les riffs de basses y sont légion, le titre est co-produit par Bei Maejor et T.I,  et la voix d’Iggy un peu à la Ke$ha porte magistralement l’étendard du hip hop hardcore : revigorant.

Et vous pouvez toujours télécharger son ancienne mixtape Ignorant Art

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close