Close

LaPreskITW – MR.CROCK

Mr. Crock est un quintette composé de Walter Laguerre (chant, guitare), Christelle Canot (guitare, chant), Benjamin Zana (clavier), Solène Rigot (clavier/accordéon) et Marc Sanchez (batterie).

Ici, les mélodies sont trempées dans du folk, embuées d’une alt-pop qui souffle la liberté, auréolées d’un zeste de rock qui décroche les étoiles. Petit groupe irrésistible aux harmonies poétiques, à la folie douce, aux guitares et percu qui claquent, les individus qui forment ce groupe sont atypiques, leur musique comme leurs âmes intrépides.

Rencontre avec ce groupe qui promet d’illuminer 2014, de ses harmonies espiègles, de son identité plurielle.

Prec1 / 2Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer

Pause Musicale : Mr. Crock qui êtes-vous et pourquoi ce nom ?
Mr.Crock : Mr. Crock est le nom du projet qui nous réunit tous les cinq. C’est le nom d’un titre qu’on jouait sur les premières scènes. Pour l’anecdote, c’est une faute de prononciation de Walter qui l’a composé. C’était Mr. Crook à la base, et on a gardé la faute car on s’était déjà approprié ce nom.

Vous êtes un quintette, comment vous êtes-vous rencontrés et comment avez vous commencé ce projet ?
Walter et Christelle faisaient un peu de musique ensemble et commençaient tout juste à composer respectivement des titres. On a reçu un mail alléchant d’un tremplin parisien proposant de belles scènes aux groupes. Il nous fallait une formation plus importante. Walter a pensé à Benjamin et Solène (qu’on pensait comme featuring ponctuel à l’accordéon au départ).

On nous a prêté un sous-sol d’entreprise comme local et Benjamin nous a présenté Marc, le batteur, qui est venu jouer avec nous une semaine avant le premier concert, il n’était d’ailleurs pas au courant de cette date ! Nous n’avions pas de projet précis, et au fil des concerts du tremplin où nous sommes arrivés en final à l’Elysée Montmartre, Mr. Crock est né sur scène !

Votre son est un mélange de pop rythmée et de rock mélancolique, comment alliez-vous les deux ?
On ne réfléchit pas forcément au style lorsqu’on compose. Selon le squelette que l’un de nous cinq apporte, l’ambiance vient en fonction de la base (du clavier, de la basse ou de la guitare) et au fur et à mesure des arrangements, de nos humeurs. II n’y a pas de calcul lors de la création. Les thèmes musicaux abordés sont en général extrêmes : la mélancolie par exemple, même si ce n’est pas l’effet recherché au début de la composition, une chanson rock peut devenir mélancolique !

« Regarder les étoiles, allongé dans le caniveau » Oscar Wilde

Vous avez un premier EP Mr Crock, comment l’avez-vous composé et comment cela se passe au sein du groupe, tout le monde met la main à la pâte ou les rôles sont bien distribués ?
Sur notre premier EP, les titres ont été composés par Walter et Christelle pour la plupart, ce sont leurs premières compositions aussi. Nous les avons ensuite réarrangés ensemble pour nos premières scènes. C’est aussi notre première expérience studio. Que des premières (personnelles et en groupe) sur cet EP éponyme !

Votre musique semble nostalgique (Down, Tonight) et mélancolique (Mr.crock ou Cashcard) sur ce premier EP, qu’est-ce qui nourrit ses sentiments ?
Down est clairement une chanson un peu dark et berçante à la fois.

Tonight est rythmique et groovy, mais elle évoque une ambiance mixte : le mouvement de paris la nuit et le ressentiment de solitude personnel dans ce mouvement. Elle a été composée à 2, lors d’une nuit blanche au studio de répétition.

Mr. Crock , n’est pas dans cette ambiance, elle conte l’histoire d’un personnage fictif avec une personnalité contradictoire …

Puis, Cashcard a un côté bancal, burlesque, c’est l’histoire de la mésaventure d’une carte bleue.

Entre Mr Crock votre premier EP et votre nouveau titre, du temps s’est passé, qu’avez-vous fait durant cette période ?
On a fait pas mal de scènes super sympa notamment Le Trabendo, La Machine du Moulin Rouge etc … Nous avons été récompensé par Le Festival Ici et Demain qui nous aide financièrement pour le prochain EP, nous serons bientôt sur Kiss Kiss Bank Bank d’ailleurs. Et on travaille beaucoup sur les compositions de ce projet, on va bientôt rentrer en studio et on a hâte de faire entendre ces titres dont on est super fiers !

New Romance est un petit tube en puissance avec ses voix entêtantes, sa ligne de basse et ses percussions envoûtantes, c’est un nouveau visage, un tournant pour vous ?
Merci ! C’est un son plus actuel, plus pop et affirmé. Il y a une énorme évolution pour nous. Ce titre a été composé ensemble alors il nous ressemble plus. On a travaillé avec la basse en plus aussi, ça change pas mal la couleur de la musique. On a gardé les chœurs qui sont toujours présents, mais il y a eu plus d’expérimentation sur les sonorités !

Votre prochain EP, à paraître en janvier, va dans quel sens et combien a-t-il de titres?
Il y aura en tout 4 titres. C’est le résultat de notre expérience (scénique surtout) avec ce projet depuis 3 ans … Il y aura plus de basse, de synthé et on espère des surprises ! Nous avons poussé les morceaux au bout de ce que nous avions envie de faire (arrangements, ponts, voix, sonorités …).

Vous avez sorti récemment le clip de New Romance, comment vous l’avez choisi ?
Ce clip a été entièrement auto-produit de A à Z avec notre entourage. On en profite d’ailleurs pour remercier Alexis Robert et Fabrice Sése qui ont réalisé et monté cet ovni ! Ainsi que Fabian Ferrari et Audrey Bastien, les acteurs.

Lorsqu’on s’est réuni pour le scénario, on est pas du tout parti sur celui-ci et on a eu cette idée au dernier moment (quelques jours avant le tournage) et ça nous a plus à tous, ce concept et cette ambiance. Tout s’est fait très vite, c’était un défi ! Ce qui nous plaît aussi, c’est que ce n’est pas la création d’un réalisateur mais de tout un collectif, on l’a vraiment fait tous ensemble. On trouve que le résultat donne un clip pas mal barré, une atmosphère plutôt décalée avec le titre New Romance.

Prec1 / 2Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer
Close