Close
La PreskITW – The Last Morning Soundtrack

La PreskITW – The Last Morning Soundtrack

The Last Morning Soundtrack, un nom qui laisse songeur tout comme les harmonies incandescentes de son nouvel EP Ghosts. A tel point que l’une de ces pistes était dans notre playlist d’octobre.

Au souffle irisé de poésie, à la beauté des sentiments qui virevoltent au son de la voix de Sylvain Texier, appuyés par les violons, le piano et les violoncelles, Ghosts est une splendeur aux rivages inconnus, bercée par une poésie touchante, halo de lumière dans une mélancolie palpable.

4 titres pour vous mettre à genoux et faire voler toutes vos certitudes. Alors, de cette douceur poignante, nous avons voulu en savoir plus, voici notre rencontre avec ce poète qui enflamme les cœurs de ses harmonies aériennes et ardentes.

Prec1 / 2Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer

Pause Musicale : Peux-tu nous en dire plus sur ton parcours musical ?
The Last Morning Soundtrack : J’ai débuté la musique très jeune, par l’apprentissage de la batterie. Mais une frustration mélodique s’est accumulée au fil des années et j’ai rapidement ressenti le besoin de composer mes propres chansons.

Le projet « The Last Morning Soundtrack » est né de ce besoin et a entrainé beaucoup de changements dans mon parcours musical. Aujourd’hui, je vis de la musique, non seulement en tant qu’auteur compositeur (pour mes différents projets ou pour des courts-métrage, films publicitaires, etc), mais aussi en tant que musicien additionnel ou arrangeur pour d’autres projets ou groupes.

Comment as-tu commencé The Last Morning Soundtrack ?
Le projet a débuté un peu par hasard…En 2007, suite à un événement qui a marqué un profond changement dans ma vie, j’ai commencé à écrire quelques morceaux folk, très dépouillés.

Ces chansons ne devaient jamais paraître. C’était, pour moi, « seulement » une thérapie. Il faut croire que j’y croyais tout de même suffisamment pour poster un morceau sur internet un matin de septembre 2008. Des milliers d’écoutes en quelques semaines et beaucoup d’encouragements ont suffi pour que je me lance dans l’arène.

Peux-tu nous en dire plus sur As Lonely as I am et ce qui t’as inspiré sur celle-ci comme sur les autres de Ghosts ?
As Lonely As I Am est un morceau qui évoque les hautes espérances, la désillusion, et la solitude qui en découle.
C’est un morceau qui, je pense, représente bien de part sa construction, son émotion et son « instrumentarium »,  ma vision de la musique. La solitude, l’absence et les vieilles promesses sont des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur.

 » Le soleil, à peine. »

Ghosts, ce sont quatre titres d’un folk doux, irisé et ardent, comment l’as-tu composé ?
Après la sortie du premier album, j’ai eu quelques difficultés à reprendre la composition. Les critiques de  A Distance. A Lack étant, à ma grande surprise, très positives, une sorte de pression s’est installée…

Je ne voulais pas refaire exactement la même musique, mais je voulais rester dans une folk dépouillée. Un vrai travail de funambule. Une fois les morceaux composés, il a fallu les arranger. Et c’est ce qui a posé problème… Le déclic a eu lieu lorsque j’ai découvert l’artiste Nils Frahm et sa façon d’envisager le piano, d’une façon cotonneuse et aérienne.

« La poésie est au cœur du projet depuis le début, aussi bien musicalement que visuellement. C’est vraiment important pour moi »

Cet EP semble hanté d’une présence magnétique, il s’appelle Ghosts, pourquoi ce titre ?
Je souhaitais que le titre de ce nouvel EP soit évocateur, et qu’il donne un indice fort sur la teneur du disque. Nous sommes tous hantés de fantômes, de souvenirs, quels qu’ils soient, c’est universel.
Mais c’était aussi, pour moi, l’occasion d’évoquer une des raisons pour lesquelles je fais de la musique : laisser quelque chose, une trace, un souvenir. Espérer, en quelque sorte, devenir un jour un fantôme.

Un premier album A Distance. A Lack, moins aérien, plus terrien. Avec ce nouvel EP, nouveaux cieux, plus singuliers bercés d’un souffle plus intense mêlant poésie et force, pour toi quelles sont les différences essentielles entre les deux ?
Les textes du nouvel EP sont un peu moins personnels que sur le premier album. Ils sont plus une réflexion sur des sentiments, un questionnement intérieur. C’est là que réside la principale différence.

Musicalement, l’atmosphère des morceaux de Ghosts  a été travaillé pendant de longs mois. J’ai pris le temps de réfléchir, de murir chaque arrangement, chaque note, chaque mot. Alors que le premier album était plus spontané.

Ta pochette, ton nom, tout semble tourner vers les cieux, une sorte d’envol métaphorique, aimes-tu le mélange d’émotions, de mélancolie solaire et de rêves éveillés?
J’aime la poésie des mots, des images, de la musique. J’essaye toujours d’aller dans ce sens.

Comment décrirais-tu ta musique en teintes et en éléments visuels ?
Intéressante question. J’aime à la fois les teintes bleutés et les couleurs chaudes. Je ne saurais choisir… Je pense qu’on retrouve cette ambivalence dans ma musique. Le chaleur de l’hiver peut-être.

Et en ce qui concerne les visuels, j’aime les évocations poétiques, les paysages désertiques, le lointain. La vue d’un train en marche, par un matin d’hiver, pourrait être l’image (mouvante) la plus représentative. La solitude, l’absence et les vieilles promesses sont des sujets qui me tiennent particulièrement à cœur.

« J’ai pris le temps de réfléchir, de murir chaque arrangement, chaque note, chaque mot. »

Mélancolique, poétique et touchant, « The Last Morning Soundtrack » pourquoi ce nom ?

C’est le mot « Soundtrack » qui est le plus important. Il signifie « Bande-son ». J’aime l’idée que ma musique, ou une de mes chansons, puisse représenter la bande-son d’un moment important, triste ou heureux, pour quelqu’un. C’est le but finalement : marquer les esprits.

Quant à « The Last Morning », il donne au nom sa dimension poétique. La poésie est au cœur du projet depuis le début, aussi bien musicalement que visuellement. C’est vraiment important pour moi.

Prec1 / 2Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer
Close