Close
Jesse Boykins III & Melo-X : Zulu Guru

Jesse Boykins III & Melo-X : Zulu Guru

Jesse Boykins III est un chanteur compositeur qui s’allie ici au producteur et Mc Melo-X pour une première collaboration réussie dont le résultat Zulu Guru est une promenade singulière de 15 titres.

Mélange de Hip hop et de soul alternative, expérimentale dans son fond comme dans sa forme, Zulu Guru est dans la droite lignée de leurs styles respectifs fusionnés dans une même harmonie sensuelle.

Zulu Guru est une pérégrination aux multiples chemins de traverses dont le thème central semble être les relations amoureuses et leurs intenses variétés. Grand écart entre le hip hop, le jazz et la soul, I’m New Here est à l’image de Zulu Guru, aérien et séduisant. Ici les sons crépitent,  les instrus sont cosmiques et le rap qui se double d’un chant souvent délicat fait des ravages.

A la croisée des frontières entre plusieurs styles, Jesse Boykins III et Melo-X sont de nature à les abattre et à s’en libérer. Les rythmes sont alors vaporeux et addictifs comme sur Black Orpheus.

Tribu d’un son alternatif délicat, l’alchimie est délicieusement subtile comme sur Change Of heart, petite ballade hip hop mélancolique, où le flow presque murmuré est langoureux et frise l’extase grâce à la voix de Jesse Boykins. A eux deux, ils offrent de jolies parenthèses sonores qui collectent les sentiments et les traduisent en paysage lunaire pour un requiem tendre.

Leurs pistes sont des espaces d’excursion, où l’horizon est à perte de vue et les rivages sans limites. Là, l’invisible est une matière exploitée par le mélange des voix et l’union de leurs deux univers musicaux.

Zulu Guru est une poésie où chaque piste en est une des strophes singulières qui trouvent son existence propre dans l’album, de manière autonome. Elles sont une exploration à même l’exploration, célébrant la géométrie du mouvement autour d’un même axe séduisant.

Les deux compères entraînent dans leur danse orbitale des artistes d’horizons autres, qui se mêlent à leur planète et la peuplent de leur identité : c’est Trae Harris, Mara Hruby, MoRuf, Chris Turner, Joe Kenneth, Ango, Kesed et Street Etiquette qui enrichissent la poésie par leur présence.

Les autres pistes proposent d’autres ambiances tout aussi tamisées où les nuages peuplent les pistes comme sur Broken Wings, tout en échos où l’électro soul ponctue le flow guerrier de Melo-X. Le voyage continue sur Schwaza, une complainte dépouillée où le flow est un souffle brut.

A l’image de The Perfect BluesZulu Guru est un noeud de connections, de mise en relations de différentes cultures, de différentes musiques unies dans la douceur du chant de Jesse et du flow de Melo-X. Les tempos lancinants s’y succèdent, brumeuses mélodies comme celles de Searching her Ways qui laisse résonner le chant presque nu, se détachant et flottant doucement à la surface.

Au détour d’une piste comme sur Primal Chance, l’afro beat permet des résonances infinies distillées parmi des choeurs lointains et prenants. Plus loin, le champ de bataille est lunaire et plus électro comme sur Strange Recreation et se rapproche d’une symphonie baroque sur Tribute Of Stafa qui se change doucement en hip hop dense, inversant par la même le romantisme.

Enfin Better For You feat Ango, Outta My Mind, Zulu Guru II ou Shwaza Culture invitent au recueillement, à la réflexion et à l’intimiste, sur des rythmes tantôt rapides, tantôt chaloupés de douceur. Elles partagent toutes la même envie de mixer les influences et les cultures, et de tendre des ponts pour un métissage poétique.

Infiniment atypique, le voyage proposé par Zulu Guru est multiple et fait la jonction entre l’hier et le lendemain, appelant de ses voeux au respect des différences et au mélange des genres.Il peut se résumer ainsi : « Voir le monde comme métis et le métissage comme le monde… »

Jesse Boykins III & Melo-X : Zulu Guru

Close