Close
L.A Salami et Otzeki @ la Gaité Lyrique – [Live Report]

L.A Salami et Otzeki @ la Gaité Lyrique – [Live Report]

Il est des soirées parfaites, celle-là était l’une d’elles. Ce Jeudi 23 novembre à la Gaité Lyrique dans le cadre du 30ème festival des Inrocks, L.A Salami et Otzeki se partageaient l’affiche pour une soirée pleine d’émotions et de notes tempétueusement entêtantes.

L.A Salami, notes bluesy mélangées de rock, ombragées de folk post-moderne, cultive un songwriting ténébreux et un groove singulier qui ne saurait être limité à un seul genre.

Gravitant en des notes douces, aux revers orageux, Lookman Adekunle Salami trempe sa plume en des assonances de velours et des émotions couleur acier, débutant son set en des riffs de guitares chaudes d’un Going Mad As The Street Bins, version plus rock.
Mêlant les années en une parenthèse intemporelle et des titres puissants comme The City Nowadays, ce troubadour, aux élans poétiques et aux mouvements fougueux tamisés de délicatesse mélancolique, frappe les coeurs de ses versets tumultueux.

Entrelaçant blues, gospel et flow lancinant en des uppercuts rageusement langoureux, cet artiste talentueux a brisé les chaines et les étiquettes au cours d’un live onirique aux échos puissamment entêtants d’un harmonica en symbole de lutte.
Se préparant à sortir son nouvel album, lui jamais ne faiblit, donnant des uppercuts caressants en rafales plurielles et en cascades douces, bouleversant comme sur le beau The Talisman on the Edge of Glass.

En attendant ce second album chez Sunday Best/[PIAS] Cooperative qui sortira le 13 avril 2018, cet artiste envoûtant distille, à chacun de ses lives, de tourbillonnantes émotions, avec un prochain live prévu pour le 2 mai au Point Ephémère, à ne surtout pas manquer.



Puis, les divins Otzeki enchainent. Paré d’un souffle fébrile et de revers rêveurs, ce duo de deux cousins, découvert par nos soins, il y a plus de deux ans, a la verve magnétique et le groove hypnotique. Mêlant des notes imbriquées en des émotions ardentes, ténébreuses à des envolées arachnéennes, eux embarquent puissamment de leurs balancements sensuels, à la puissance dévastatrice.

Avec une douceur électrifiante et des échos vagabonds, ce duo arrime les coeurs à ses notes indomptées, faisant valser les âmes en leurs arpèges piquants aux respirations volcaniques. Là, où ils passent, les coeurs succombent, grâce à leurs harmonies frappées d’une beauté vénéneuse qui bousculent irrémédiablement.

Percussions fiévreuses et rebonds électro constellaires, Joel et Mike aka Otzeki empoigne, caresse et crève les coeurs, marquant les horizons de leurs guitares au spleen doux et de leurs claviers atmosphériques. Urgence de vivre, rage de ressentir, émotions à fleur de peau et souffle punk en puzzle évanescent, renversent en des notes douces comme sur leur magnifique Falling Out. Hope is Hell pourrait donner l’envie de partir en enfer, avec un plaisir évident, tant les émotions fourmillent sous la voix de Mike.

Alors, d’un groove aux éclats ardents, eux distillent une rythmique auréolée d’une justesse dansante et de grains de mélancolie enlacés à des espoirs turbulents qui se chamaillent entre eux, pour donner l’envie de plus et fournir un horizon infini, en une seule et même nuit, ce qu’ils partagent avec L.A Salami.

Close