Close

La PreskITW – Elliot Moss

A l’occasion de son premier concert dans la capitale, nous avons rencontré le jeune et talentueux Elliot Moss qui nous a parlé de son univers, de ses influences et de son premier album Highspeeds. C’est La PreskITW !

Pause Musicale : Que voulais-tu faire étant plus jeune ?
Elliot Moss : Je savais que je voulais faire quelque chose dans les arts. Etant enfant, je rêvais de devenir cinéaste mais très vite j’ai réalisé que la musique était mon truc. J’écrivais énormément mais je ne gardais rien. C’est seulement après le lycée que j’ai commencé à compiler mes productions.

Comment définirais-tu ton style musical ?
Quelque chose entre l’alternatif et l’électronique je dirai, avec des machines mais aussi des guitares et des mélodies .

Tu as écrit, composé, enregistré ton premier album toi-même.Tu as même monté et étalonné ton premier clip musical jusqu’à créer le design de la pochette pour Highspeeds. Es-tu un perfectionniste ?
C’est marrant d’employer ce terme, je veux dire oui, je le suis lorsqu’il s’agit des graphiques pour les visuels. Mais quand je travaille sur une chanson, il faut savoir s’arrêter à un moment et se persuader que c’est terminé pour ne pas dénaturer l’intention première.

Elliot Moss

As-tu un process d’écriture récurrent ? Qu’est ce qui t’inspire dans la vie de tous les jours ?
Pas spécialement, cela peut partir d’une image, d’un mot qui m’obsède ou d’un son qui peut être enregistré rapidement (que ce soit sur mon ordinateur, dans une voiture, ou dans ma chambre d’hôtel) puis façonné, modifié pour obtenir un début de structure.

De quoi parle ton premier disque, Highspeeds ?
Il n’a pas de thème en particulier mais beaucoup de morceaux abordent le lâcher-prise et l’espoir d’avancer, principalement avec le titre Slip.

Comment abordees-tu les concerts ?
Sur la tournée américaine, nous sommes cinq sur scène, ici en Europe, trois. Il y a quelque chose d’assez excitant avec les lives, car c’est différent à chaque fois et spontané. Il y a une énergie forte dont on essaie de tirer parti pour transcender les morceaux.

Qu’attendre pour la suite ?
Je travaille actuellement sur le prochain album mais dans l’immédiat, le clip pour Pattern Repeating va sortir sous peu. Pour le coup, je n’y ai pas participé mais j’ai tellement hâte car il est vraiment magnifique.

Highspeeds est disponible maintenant sur le label Play It Again Sam, et en vinyle le 16 octobre. Si vous l’avez raté au Pop-Up du Label il y a quelques jours, Elliot Moss reviendra en concert à La Flèche d’Or le 16 décembre prochain.

Elliot Moss - Highspeeds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close