Close

Layla – Smokestacks

Il y a des ballades qui cultivent les crescendos, l’épique en uppercut poétique comme Layla avec Smokestacks. Ici, le dramatique retournement de mélodies guide les harmonies vers une douceur sombre que le chant de Layla hante d’une sensualité féline.

Smokestacks colore de feux adjacents l’intimité des harmonies, multiplie les pulsations et les percussions délicatement tranchantes, renouvelant sans cesse les teintes plurielles des chœurs puissants.

La dynamique repousse les lignes d’obscurité en les faisant se chevaucher, transformant les harmonies en bouquet d’émotions et de sensations. Le cœur battant de la mélodie est multiple, jouant avec le piano comme les cordes, qui percutent avec leurs effluves hantés de drame, offrant alors un havre de beauté irréelle.

La chanteuse originaire de Londres, offre ici le premier extrait de son EP Black Mud  qui sortira le 28 avril prochain et nous couche sur le flanc.

Layla - Smokestacks

Facebook de Layla.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close