Close
Le Pitchfork Music Festival débarque, Paris s’éveille

Le Pitchfork Music Festival débarque, Paris s’éveille

Fin octobre devient l’un des moments favoris car il sonne le retour du Pitchfork Music Festival à Paris, l’un des festivals les plus agréables de ces dernières années, avec le Pete The Monkey. Les 29, 30, 31 octobre prochain, la Grande Halle de la Villette se dressera aux couleurs et aux sons envoûtants du #P4KPARIS qui réveille Paris et l’anime de tout son âme, en automne.

Ici, nul place au répit mais 3 jours +1 d’un marathon d’harmonies envoûtantes qui heurte les coeurs avec ses farandoles d’artistes à découvrir en live, au sein d’un line up de qualité.

Opening en grande pompe : la nouveauté de la 5 ème édition : le 27 octobre = GreenRoom Night

Cette année, la première des nouveautés est une soirée d’Opening itinérante, marquée le 27 octobre par une nuit présentée par leur partenaire de toujours, GreenRoom. Elle prendra place dans le 11ème arrondissement, au Café de la danse, au Badaboum et à la mécanique ondulatoire avec une farandole d’artistes éclectiques et immanquables.

Au Badaboum, les immanquables Mura Masa, Moses Sumney, S.G Lewis et Dj Allie Teilz. Au Café de la Danse, L.a Priest, Empress Of et Borns, tandis qu’à la mécanique ondulatoire Speedy Ortiz, Bully ou encore et Mild High Club se succèderont pour donner un coup d’envoi magistral à ce festival tant aimé. De 19h à 0h, une pérégrination hypnotique sera donc offert entre les trois salles qui présenteront au total 10 artistes à ne pas manquer.

Le 29 octobre : Tapageur et éclectique

Le 1er jour, commencera avec les intriguant Haelos, trio londonien qui mélange trip Hop et pop dans des tourbillons d’harmonies. Puis Kirin J Callinan offrira des notes poétiques à la mélancolie rock infinie. Destroyer, Ariel Pink, Godspeed You ! Black Emperor, Deerhunter et Beach House offriront à leur tour, des mélodies aux rythmes explosifs qui heurteront les coeurs de leurs notes diaboliquement enivrantes.
Avec une programmation éclectique,  à la fréquentation croissante, P4KPARIS est une référence absolue pour qui aime la musique underground. N’ayant rien à envier à ses aînés, l’édition de Paris est toujours la promesse de beaux instants et de nombreux artistes à découvrir sur scène en live.

Vendredi 30 octobre : Equations rêveuses

Dornik ouvrira le bal, de son RnB mutant aux claviers langoureux. Artiste prometteur aux harmonies disparates et au swing hybride, il saura faire danser la Grande Halle comme Rome Fortune, rappeur intrépide au flow tapageur. Intensité et claques harmoniques continueront avec Health tapant les coeurs d’un Noise Rock expérimental rageur.

Alors Mike Milosh et Robin Hannibal aka Rhye, proposera une respiration douce et hypnotique de son RnB électronica, grâce à un groove poétique qui emmènera dans une transe indélébile, tout comme Kurt Vile & The Violations, de leur folk aux consonances rock. Battles, Thom Yorke avec Tomorrow’s Modern Boxes et Four Tet transformeront la nuit en road trip électro de toute beauté.

Samedi 31 octobre : Pitchfork Paris Club Night

Hinds, de leur lo-fi psychédélique commenceront la soirée, tandis que Curtis Harding d’une guitare électrique et d’un groove soul emmènera vers un swing bluesy.

Attendu pour ce dernier jour, Nao l’intrigante guerrière d’harmonies graciles et puissantes, le troubadour Father John Misty, les tendrement ravageurs Unknown Mortal Orchestra ou les fringuants Run The Jewels sont les artistes attendus pour se perdre dans leurs harmonies folles. Soirée de clôture, où les notes chaudes et dansantes se succèderont, il était donc normal d’y voir Ratatat, Hudson Mohawke, John Tababot b2b Roman Flügel et Laurent Garnier donner les harmonies furieuses de fin.

Le Pitchfork c’est également 2 after Parties au Trabendo les 29 et 30 octobre de 23h à 6h00

Comme si cela ne suffisait pas, P4KPARIS envahit le Trabendo avec la Red Bull Academy offrant deux nuits, RBMA Pitchfork After, de pure folie avec pour la première Gilligan Moss, Rustie, Stwo, Keight, John Pope, Jade Statues et K2K, Cosmo, Andre Bratten, Gaucher Lustwerk et Omar S pour la dernière. A mardi donc !

Le Pitchfork Music Festival débarque, Paris s'éveille

Close