Close
Lectures – Morning Come Quickly

Lectures – Morning Come Quickly

Tout droit venu du Royaume-Uni, Lectures est un groupe de jeunes musiciens âgés de 18 ans : Jacob Norris, Jake Card, Liam Evans, Elliot Noble.

Leur premier EP Morning Come Quickly est composé de 7 morceaux (+1 bonus) tous plus intelligents les uns que les autres. Alors que l’on est tout de suite absorbé par les arpèges de la guitare électrique à l’écoute de Lone Lantern, un chemin se fraye entre les rythmes et les accords, tracé pour nous, rien que pour nous.

Soudain, une voix nous surprend : ce chanteur aux douces voyelles et aux cordes vocales sensuellement envoûtantes nous rappelle quelqu’un est cela sans nul doute. Un nom connu de tous se serait-il invité dans cet EP ? L’EP ne devrait-il pas s’appeler, en l’honneur de cette fameuse voix « Yellow Come Quickly » en référence à une chanson qui nous avait tous marqué lorsqu’elle s’affichait sur la jaquette de Parachutes ?

Non ce n’est pourtant pas Chris Martin qui nous fait rêver à l’écoute de Lectures mais bien un chanteur talentueux, qui lui aussi a tout à offrir. Pourtant la ressemblance est plus que flagrante et si ce n’était pas lui, on pourrait parfois se demander s’il n’y a pas un lien de parenté. Il vous suffit d’écouter la mélancolique et magnifique chanson Hostility pour en être frappé. Les deux premières secondes sont manifestes… Coldplay ? Nope.

Et pourtant, il en va de même pour la voix de tête qu’il use sans modération dans Please Don’t.Un moment planant, plein de frissons et de sensualité car voilà bien ce qu’on peut faire avec Lectures. Plus encore, ce qu’on doit faire avec Lectures : frissonner et vingt fois s’il vous plaît.

Quoi qu’il en soit et peu importe les ressemblances, Lectures reste Lectures. En réalité on sent ce petit rien qui fait la différence avec le commun de la musique. Toutefois avec un rien, on refait le monde des sens.

Mi-folk, mi-rock, un tantinet mélancolique sur Hostility, faussement psychédélique sur l’intro de Please don’t et totalement génial sur Uncall, Lectures use de la guitare toute en finesse et sans chi-chi, embrassant des rythmes pas méconnus mais pas négligeables pour autant. On écoute Lectures avec grand plaisir et on en parle sans regret. A dire vrai, en parler ne suffit pas : ici encore et de toute manière, la musique parle d’elle même.

Trop peu diffusé pour le moment, ce quatuor mérite plus que tout sa place chez nous, ici et ailleurs. Écoutez Hanging from the Banister et vous verrez : éthérée et épurée, on s’envolerait bien sans faire d’escale, nulle part et partout à la fois.

Sur un rythme que l’on entend souvent se greffe une musique que l’on écoutera à l’envie, les soirs où l’on voudra tout oublier, et dans tout, il y a aussi « nous ». La musique permettrait peut-être de se faire oublier soi-même, devenant ainsi guide pour évasion low-cost, express et cinq étoiles…

Lectures - Morning Come Quickly

Close