Close

Les 5 + 5 titres de la semaine en téléchargement gratuit #36

Il est des moments où un shoot de musique n’est pas de trop, pour lutter contre l’indifférence qui sévit, ici, dans notre société. La playlist des cinq + cinq titres de la semaine, en téléchargement gratuit, est ainsi là pour tirer du marasme ambiant qui s’installe à chaque coin de rue, sans rien dire, nuage de fumée silencieux.

Les dix artistes de la semaine forment alors une sélection qui compose une cohérence aux promesses entêtantes. Là, où certains de nos politiques échouent à redonner de l’espoir, eux apportent un vent de révolte douce, sous leurs notes pour éviter les replis, de toute sorte, qui nous pendent au nez.

Car si on a cru bêtement que la rentrée changerait quelque chose au foutoir ambiant laissé comme un chaos avant les vacances, ce fut un leurre car il est encore bien à sa place, rognant considérablement sur les douceurs aériennes que peut encore fournir le temps doux de ces derniers jours, auréolé de musiques entêtantes.

Dans ces dix titres, on y trouve de quoi rasséréner les corps et une petite pensée : Lorsque l’on écoute de la musique, « on lève le camp, on replie sa tente et on s’éloigne dans le chant faible, délivré de la corvée de dire et de taire. On s’éloigne comme un jeune homme s’éloigne sans savoir vers quoi, car sinon ce ne serait pas s’éloigner. » Christian Bobin.

Bonne écoute, Bonne semaine.



1- Robert Muinos – I Was Dreaming : Un folk qui heurte et bouscule les certitudes, avec des harmonies aux cadences mélancoliques touchantes, voici Robert Muinos.

Groupe originaire de Melbourne, leurs notes tendrement orageuses cueillent les sentiments grâce à des rythmiques entêtantes et un chant de toute beauté. On reparlera de ce groupe aux effluves rock composé de Robert Muinos, Jim Lawrie, Tom Pettit et Olaf Scott. Pour l’heure, place au rêve.



2- Paris Carney – Your Woman (White Town Cover) : Un chant sensuel qui transforme en légèreté poétique un titre de 1997 de White Town, Paris Carney possède la douceur en tension.

Bercée de synthés et de rythmes lents, Paris en fait une autre mélodie aux accents somptueusement délicats, distillant des émotions à même Your Woman. Originaire de L.A, Paris mêle soul et pop dans des mêmes teintes, introduisant au bonheur.



3- Delamere – Criminals : Un sens du rythme lancinant, auréolé d’un chant qui attrape, voici Delamere avec Criminals.
Ici, James Fitchford (Guitare, chant), Ash Egerton (Chant, guitare), Rich Dawson (Basse) et Will Mason (batterie) forment un groupe qui consume les cœurs de ses harmonies mélancoliques.

Échos de pop douce trempés dans une soul électro, Criminals dévoile les âmes et accélère les cœurs sous leurs cadences singulières et envoûtantes.



4- Kat Vinter – Downtime : Downtime est un trip hop versatile hanté de la voix suave de Kat Vinter. Ici, les rythmes nuageux forment des harmonies ombrées d’alt pop trempée dans des accents électro R&B.


Électro pop irriguant des territoires imaginaires, les notes brassent des légendes anciennes. Kat Vinter se prépare à sortir en octobre son premier EP, attendu ici avec impatience.



5- Lanks – Brave Man : Des souffles poétiques et un chant magnétique comme à son habitude, Lanks est un de nos profonds coups de cœur. Il mêle folk et pop atmosphériques pour en faire des harmonies aux basses entêtantes, au récit somptueux. Après, son premier EP Thousand Piece Puzzle, Will Cuming aka Lanks prouve, si il en était besoin, qu’il faudra compter sur lui pour illuminer 2015.

Avec Brave Man, ses pulsations se chargent d’une tension lumineusement bouillante, des vibrations plein les notes et la douceur des cœurs au coin des lèvres.



6- Shelter Point – Cut Me Loose : Des boucles de douceur, des caresses harmoniques de velours et des tentations somptueuses de notes tendres, Shelter Point a un groove délicat qui happe, sous le chant suave de ce duo énigmatique formé de Liam et Robin. Shelter Point cultive la tension douce sous une ligne de pulsations au long cours qui laisse amoureux.



7- Stars – Turn It Up (No one Is Lost) : Des notes romantiques qui chavirent les sens sous une rythmique acidulée, voici Stars qui mélange les styles. Pop brouillée de douceurs rythmées de vaporeux tempos, folk singulier aux chœurs puissants, ils offrent ici une comptine contemporaine qui prolonge l’été, en un carpe idem délicat qui prendra sa source à leur album prévu le 14 octobre prochain.



8- Run The Jewels – Blockbuster Night Part 1 : Un flow coup de poing et des tempos arrache-cœur, voici le retour de Run The Jewels. Blockbuster Night Part 1 est à l’image de ses deux membres, EL-P et Killer Mike, sans compromis, puissants et créatifs. Leur rap est une tempête dont on ne sort pas indemne.



9- The Derevolutions – When The Radio’s Gone : Des mélanges versatiles avec toujours une même fougue qui distille des tempos lancinants et des vibrations somptueusement singulières.

The Derevolutions est un ovni envoûtant avec ses harmonies bigarrées de vapeurs psychédéliques comme dans tous leurs titres et encore cette fois-ci avec When The Radio’s Gone.



10- Fictonian – Full Circle Influence : Folk lo-fi qui emporte sous un chant délicat, la poésie dans les demi-teintes de ses notes et de ses tempos qui étreignent, Fictorian est une petite merveille qui laisse sur le flanc.

Tensions, caresses et tempêtes douces sont ses ingrédients, avec la guitare comme compagne romantique. Full Circle Influence invite à une étreinte indélébile au psychédélisme ravageur et obsédant. A suivre donc.



La playlist en résumé


Les 5 + 5 titres de la semaine en téléchargement gratuit #36

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close