Close
Let Them Eat Chaos – Une tempête révoltée

Let Them Eat Chaos – Une tempête révoltée

Elle avait déjà fait parlé d’elle après son dernier album Everybody Down en 2015. La tigresse londonienne à la « gueule » vénitienne et au Slam engagé s’était fait une place sans concurrence aux côtés de Lil Simz, Jay Prince, Stormzy ou encore Lady Leshurr.

Cette année, la tempête bouclée et révoltée revient avec un album beaucoup plus sombre – Let Them Eat Chaos. Affirmant son style qui tend fermement vers le Slam, son engagement politique et ouvrant grand la bouche sur les sujets qui fâchent, Kate Tempest n’est que le reflet de sa société et d’une génération européenne tout entière.

Adepte de poésie et grande gueule du sud de Londres, ce sont des textes rythmés, des chansons parlées que nous retrouvons titre par titre, accompagnées des rythmes électros qui viennent apporter un gout plus amer à un discours pré-Brexit.

 

Comme le miroir noir d’une jeunesse britannique, comme le porte-parole d’une classe sociale, Kétamine au petit dej, Europe en perdition, misère sociale et fresques humaines, le nouvel album de Kate mérite d’être écouté comme on regarde un bon Frères Cohen.

Nommée à la tête du prochain « Brighton Festival », la poétesse cynique vous attend le 28 octobre à la Gaîté Lyrique aux côtés de Ash Kidd qui fera sa première partie.

Kate Tempest -Let Them Eat Chaos

Close