Close
L’Impératrice – Sonate Pacifique

L’Impératrice – Sonate Pacifique

Retour remarqué pour L’Impératrice avec cet EP de quatre titre intulé Sonate Pacifique. Condensé brut d’émotions éparses, ce Sonate Pacifique est un triangle des Bermudes où l’on se plait à errer.

Malgré son titre, Sonate Pacifique débute par un titre violent au rythme martial, A View to a Kill. Conditionné par le titre, on ne peut s’empêcher de penser à la mer à l’écoute de ce superbe morceau introductif.

A View to Kill est annonciateur de tempêtes. Tempêtes émotionnelles dans lequel l’auditeur va être amené à se débattre mais aussi et surtout, tempête physique matérialisée par ces bourrasques musicales où le déluge de claviers se calque sur le rythme des vagues. Bercé par le flux et le reflux de ces nappes onctueuses, on laisse se mettre en place les divers éléments de l’EP.

Aquadanse est une anomalie. Entre mystères marins et titre dancefloor hypnotique, Aquadanse vogue entre deux eaux. On peut décider d’aborder cette piste en se focalisant uniquement sur cet appel de la danse symbolisé par ce tempo et cette basse marquée. On peut aussi se concentrer sur l’arrière plan du morceau. Bardée d’oscillations, sample aquatique et arrangements subtils, Aquadanse cache dans ces profondeurs de beaux trésors. Soit un deuxième axe d’écoute possible.

Et puisque qu’après le tempête vient le calme, après le tumulte de A View to Kill vient le titre éponyme. Il émane de ce Sonate Pacifique une douceur qui n’apparaît pas dans les autres titres. Est-ce dû à la présence de cette voix difficilement intelligible qui est absente des autres morceaux ? Quoi qu’il en soit, Sonate Pacifique dégage une impression de fin d’été. Bande son parfaite sur fond de soleil déclinant et adieux déchirant à des conquêtes estivales. Pas étonnant que L’Impératrice ait choisi ce titre comme single.

Naufrage Adriatique vient clôturer cet EP en beauté. Magnifique condensé des trois titres précédents, c’est une explosion de breaks et de nappes de clavier. A l’écoute de cette plage, quelques mots viennent spontanément :

 » Ou sont-ils les marins sombrés dans les nuits noires
O flots ! que vous savez de lugubres histoires !  »

Ces vers de Victor Hugo, résurgences de séances de torture datant du collège, résument parfaitement ce superbe EP. On peut parler d’hymne disco, d’électro sophistiquée et y mettre toutes les étiquettes que l’on souhaite. Ce qui importe, c’est que chaque titre a une empreinte forte et qu’il stimule l’imagination. Libre à l’auditeur de se laisser aller à la musique et de percer les secrets de ces lugubres histoires.

Qu’on se le dise, on aura rarement pris autant de plaisir à être sous l’eau qu’avec ce Sonate Pacifique.

L'Imperatrice - Sonate Pacifique

Close