Close
Liu Bei – Atlas World

Liu Bei – Atlas World

Après Infatuation, Liu Bei nous ramène un peu plus près des nuages avec Atlas World.

Des harmonies en cascade de douceurs, une sensibilité en exergue et des myriades de chimères plein les mélodies, Liu Bei dévoile un monde aérien où les notes virevoltent en liberté, métamorphosant les cieux d’un voile irisé de délicatesse en fusion.

Ici, les bribes électro maintiennent une tension délicate aux échos mélancoliques, préparant à une méditation intimiste qui ravive les cœurs. Le chant en appel à l’évasion, loin des voies singulières, avec poésie.

Comme Pascal Quignard, Liu Bei semble dire  » Maintenant je comprends ceci : sans doute la mélancolie n’est-elle pas une décharge soudaine comme le rire, mais c’est un rire. Un rire silencieux. C’est une volupté plus lente que ne le peut être le rire aux éclats. C’est un rire sans éclats. C’est une joie latérale mais qui est peut-être la plus étendue de toutes les joies. »

Liu Bei - Atlas World

Close