Close

Longue vie a L Imperatrice

Sorti le 22 octobre et signé chez le jeune label Cracki Records, l’album éponyme de L’Impératrice crée la surprise.

Cocktail musical rafraîchissant servi dans un bar lounge de New York dont le propriétaire serait Beat Assaillant, L’Impératrice est intemporelle, donc.

C’est le Groove des années 70 et la French House des années 90 dans une pochette d’album qui rend hommage à la blaxploitation sous les traits d’une femme afro-fatale. C’est aussi un premier clip fabuleux réalisé en super8 par Laure Chichmanov, avec une fille-femme en patins à roulettes.

Mais L’Impératrice n’est pas qu’un fantasme : L’Impératrice est un style. C’est le mélange parfait du funk, du hip hop et du jazz.

Dans le premier titre, L’impératrice tout simplement, c’est la voix du rappeur Hopestacle qu’on écoute à souhait, accompagné d’un bassiste, d’un batteur de jazz, et d’un saxophoniste aux envolées impeccables.

L’EP contient 4 titres dont le Baron Rouge avec la voix de Jesabel qui vous emmène loin, écoutez plutôt, vous ne serez pas déçus.

L'impératrice -cover EP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close