Close

Majical Cloundz : Turns Turns Turns

Collaborateur de Grimes sur Nightmusic et Dreamworld, Devon Welsh, aka Majical Cloundz, a dévoilé une nouvelle piste Turns Turns Turns tiré de son nouvel album qui n’est ni encore fini, ni ne possède de titre. Néanmoins, on sait déjà que ledit opus sera publié sur Movie Star / Arbutus Records, cet automne.

Connu donc pour son amitié et sa collaboration avec Grimes dont le titre Song For Ric en est un excellent témoin :


Majical Cloundz est un songwriter de talent, à l’univers singulier qui flirte avec le folk. Les envolées sonores hantent les pistes, plage où le temps n’a plus prise.
Turns Turns Turns est une ballade d’électro pop dream, évaporeuse à souhait. Ici, les résonnances sont nombreuses, les mélodies envoûtantes et la voix de Welsh est intense. Agissant comme une lame de fond qui vous submerge doucement et vous fouette par sa force tranquille.

La toile de fond sonore est déformée, la voix de Devon se fait tout à tour murmures et chant hypnotique. Majical Cloudz propose une musique où l’exploration douce est séduisante et accrocheuse. Ici, la mélodie surprenante tissent des paysages sonores fantasmagoriques où la lune semble s’y refléter en miroir, libre.

Les jeux de réverbérations donnent des échos abrasifs à la piste, aux teintes changeantes, à l’ambiance versatile. Lo-fi de rêve, ou dream pop hypnotique, les harmonies sont tourmentées, l’air a des parfums d’éther nébuleux, des effluves fiévreuses de flammes.Les visions en patchwork qu’inspire sa musique sont hautement cinématographiques, remplies de mélancolie, teintées d’enivrement où coulent les alternatives de colère et d’espoir, d’exaltation et d’abattement.

Turns Turns Turns met en son sein des zones altérées, étreintes précieuses de Majical Cloudz, aux accents folks, aux synthés contant le récit d’une ballade inconnue.
Le son est singulier, la voix de Devon Welsh profonde vous emmène vers des limbes poétiques. Lenteur voulue et construite, la progression est en crescendo continue, la mélancolie à fleur de peau. Un peu à la manière de How To Dress Well mâtinée de James Blake, l’extatique toute jubilatoire remplit l’âme en profondeur.

Son ancien opus II est en écoute intégrale et en téléchargement gratuit, afin de continuer la rêverie sonore :

Close