Close

On y etait Best Coast @Le Point Ephemere

Il y avait un monde fou pour voir Best Coast sur scène, ce mercredi soir, 19 septembre, au point éphémère. La première partie avait donc l’énorme tâche de s’imposer et ils l’ont fait avec brio. Camella, Cody, Ethan, Shane ont relevé le défi. Blood Beach est un quatuor originaire de Portland. Leur musique est un rock flou, électrique. Leurs mélodies sont bouillonnantes avec des échos infinis et des discordances impromptues qui brouillent l’ensemble malicieusement. Ici le chaos est voulu, voir dompté et une fantasie sonore s’en dégage subrepticement.

Leur premier opus Return Of The Curse Of The Creature’s Ghost est disponible. Le son y est sale, sorte de garage pop grunge à souhait. Maintenant, on sait en plus qu’ils sont très bons sur scène, de vrais saltimbanques psychédéliques.

et une nouvelle piste :

Suit alors le duo surf pop californien composé de Bethany Consentino et de Bobb Bruno, accompagné d’un nouveau batteur à la place d’Ali Koelher.

Attendu avec enthousiasme, lorsqu’ils posent les pieds sur la scène, inutile de préciser le chaleureux accueil que le public leur réserve. Eux, sont au mieux de leur forme et commencent tranquillement, comme chez eux.

Surf punk à souhait par moment, ils manient avec délectation la pop énergique rugueuse ou sa version plus rock garage. A l’aise, contents d’être là et rigolant de la chaleur qui les aveugle, ils jouent leur set impeccablement. Se succèdent de nombreuses chansons de leur dernier album The Only Place sorti chez Wichita /[Pias] France ainsi que des plus anciennes de leur premier opus Crazy For You.

A la croisée d’une pop classique des années 60 de Californie et d’un son grungy des années 90, Bethany amène un côté sauvage aux mélodies. Le rythme est bon, l’enchaînement sans temps mort : The End, Crazy for You, Goodbye, Last Year Summer Mood et le très bon The Only Place.

Le public réagit, lève les bras et est visiblement heureux de ce choix. Suivent No One Like you, How They Want To Be, Why I Cry, Our Deal, When the Sun Don’t Shine et l’excellent Do You Love Me Like You Used To.

Up All Night est tendu, Best Coast, c’est aussi un soupçon de lo-fi, des résonances nostalgiques, des échos et des guitares surfant sur des beats de batterie bouillonnante.

Le public réclame à cor et à cri Boyfriends, d’autres préféreraient que le duo enlève leurs T-shirts. Bobb décline la proposition, mais Boyfriends aura gain de cause, la salle est en émoi.

Vient alors l’heure de la fin, Best Coast remercie chaleureusement, le public est en nage.
Une moitié du public sort et rate la reprise de Nirvana avec About a Girl, malgré les appels de Bobb pour les faire revenir dans la salle.
Best Coast a la manière de vous faire voyager dans différentes émotions et diverses tonalités. Chacun les préférant en version plus calme ou punchy. C’est là qu’ils demeurent capables du meilleur.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close