Close
Pitchfork Paris 2015 – Jour 1

Pitchfork Paris 2015 – Jour 1

Hier, le 29 octobre 2015, le Pitchfork Festival Paris débutait à la Grande Halle de la Villette,  après nous avoir offert un opening de rêve le 27 octobre.

Pour sa cinquième édition, le Pitchfork Festival – #P4KParis – reprenait donc possession de son antre, la Grande Halle de la Villette, le transformant en un terrain de jeu pour les harmonies pointues et irrésistibles.

Passé les portes de cet enclos qui délimite un vrai centre de vie pour ce rassemblement de 3 jours aux concerts immanquables, on se surprend à penser que l’attente entre la 4ème et 5ème édition fut trop longue et que ce dernier, comme chaque année, hante les coeurs de ses promesses multiples dont la première est de faire frissonner avec des harmonies, pleines d’émotions.

Alors, en un instant, on reprend ses automatismes avec délice, naviguant dans cette grande Halle parée de couleurs hypnotiques, tamisées de notes éparses et indélébiles, naviguant entre la Green Stage et la Pink one. Retour sur ce premier jour, tout en pérégrinations somptueuses.

Prec1 / 7Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer

Green Stage, Pink Stage – Foule de + en + nombreuse pour programmation ultra-éclectique

Comme l’année dernière, la foule ne se fait pas prier pour le Pitchfork, elle est même venue en masse, pour ce premier jour à la programmation éclectique, rassemblant les amoureux de la musique de tous les coins d’Europe. Car, il est vrai, à part l’original aux Us, celui de Paris est le seul d’Europe qui voit donc converger de nombreux européens vers ce festival unique aux deux scènes immenses.

Jour 1 titre : Live Report de Pitchfork 2015 - Jour 1 #P4kParis

Ici, Super! et Pitchfork construisent une programmation extrême, jonglant avec les contraires, mêlant la pop, le rock, le hipHop ou bien les respirations électro expérimentales.

Hier, le grand écart signé Ptichfork offrait un premier jour fort en sentiments, avec Haelos, Kirin J.Calligan, Destroyer, Ariel Pink, Godspeed You ! Black Emperor, Deerhunter et Beach House. Ici tout est possible, même Kevin Parker (Tame Impala) se glissant sur scène avec Kirin J Callinan.

Prec1 / 7Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer
Close