Close

Playlist : Aout

Alors que le chassé-croisé des vacances se termine, que s’estompent les jours bien mérités de farniente, que chacun reprend trop rapidement ses habitudes, le mois d’août touche à sa fin doucement mais sûrement.

Pause Musicale pose sa playlist, la tête pleine d’harmonies difficiles à sélectionner, tant la récolte des mélodies a été bonne. Août, ce sont donc 25 pistes mélangées, irriguées de hip hop, saupoudrées de pop, auréolées de folk, colorées de lo-fi, émargées de R&B. Les cadences s’y succèdent, changeantes comme les jours, irrévérencieuses comme les nuits, et déjà hantent les esprits.

25 mélodies pour certaines en téléchargement libre (* ), mais qui sont toutes un moyen d’oublier les petites imperfections de la vie. Ce sont des cris dans la nuit, un sanglot doux, un rire qui s’étrangle, un bien-être qui apostrophe. Elles vous rappellent à la manière de Braque qu’ « il n’est en art, qu’une chose qui vaille : celle qu’on ne peut expliquer» et c’est tant mieux ainsi.

1- Fam Famous – Trouble : Rappeur originaire de Cleveland, Fam Famous attise la douceur avec Trouble produit par Nate Fox, où la voix de miss Lorine Chia se pose subtilement et habite la piste d’un hip hop irisé de soul.

2- The Black Tambourines – Bodies* : Voici leur premier titre extrait de leur album à paraitrez chez Art is Hard Records le 2 septembre prochain. Groupe de garage rock originaire de Falmouth, ces 4 artistes font une rentrée remarquée avec leur « beach punk » aux batteries, basses et guitares tabassant les harmonies.

3- Doe Paoro – New Lows : R&B soul singulier à la douceur nuageuse, la voix dans les comètes, cette soul cosmique est addictive. Leur imagination astrale se retrouve dans leur premier EPSlow To love  On attend la suite et les cascades d’harmonies que promettent Doe Paoro.

4- The Analog Affair – Wild* : Derrière The Analog Affair se cache un duo formé d’Evan Baker et de Cody Moser, créateurs de pop mélodique aux textures chaudes et enivrantes. L’ombre n’est pas absente de leur harmonies ce qui amène une profondeur intéressante à la lumière électro lo-fi aux lames de fond composé de synthés.  Leur EP Wild est sorti cet été, et est téléchargeable ici.

5- Jakubi – Holiday : Jakubi, quintet œuvrant à une pop bigarrée, électro avec une pointe de reggae à base de guitares, de claviers de batterie et de synthés et surtout la voix de Jérôme Farah qui balance un énergique remède contre la dépression passagère de rentrée. A la manière d’un Jamiroquai en forme, le groupe originaire de Melbourne saura vous faire danser.

6- Mizan K- Anxious* : Chanteuse, compositrice à la voix touchante et suave, Mizan K fait du jazz pop mêlé d’un soupçon de R&B lo-fi. Son premier Ep Dark Blue est en préparation. Anxious en est le premier extrait et séduit profondément. On attend le clip incessamment sous peu, soyons donc un peu patients.

7- The Blow – Make It Up : The Blow, nouveau duo composé de Khaela Maricich et Melissa Dyne, a le crépitement pop contagieux, la douceur rythmée et des voix irrésistibles. La cadence subtile et la démangeaison additive, elle se préparent à sortir le 1er octobre leur premier album via Kanine. En attendant déguster Make It Up une explosions des sens pétillant à souhait.

8- OldTimeMachine – All The While : Avec un folk abrasif trempé d’étincelles de rock, Ryan McNally et Kyle Cashen donnent des envies d’espaces et de paysages oniriques. Deux titres déjà à leur actif dont le parfait All The While qui embarque complètement avec leurs harmonies nomades et leurs âmes douces.

9- Ninna Lundberg – Fall Out of Love* : Une voix soul et folk à la fois, des contrées douces et des tintillements subtils, la musique de Ninna Lundberg est un doux poème qui donne envie de rester au lit et de contempler le monde de sa fenêtre, l’esprit vagabondant sans raison. L’émotion n’est pas prête de se tarir avec ses mélodies sobres et intimistes à la puissance infinie.

10- Mesita – Distance* : De son Colorado natal, Mesita aka James Cooley nous avait déjà envoûté. Il remet cela avec Distance qui promet une évasion certaine, désespérément douce aux paroles tristes. L’univers de Mesita ressemble à un coeur perdu mais en vie. Distance est extrait de son album à venir Future Proof, le mois prochain. Une voix qui touche et ricoche sur votre âme et prend des hauteurs à coup de guitares et de batteries langoureuses, Mesita encore et toujours.

11- Misun – Hills and Trails* : Misun est un groupe de Washington DC. Chez ce trio atypique composé de Misun Wojcik, William Devon et Nacey, la musique est à la jonction de plusieurs mondes, de genres différents mi-indie, mi-western avec un chant accrocheur et un rythme de dance électro digne d’un film de Tarantino.

12- Model Aéroplanes – Crazy : Des touches aphrodisiaques, des beats afro en rock fatal, une énergie addictive et des vagues de mélodies dynamiques, Model Aeroplanes est un groupe de 4 mecs talentueux : Ben Buist, Grant Irvine, Kieran Smith et Rory Fleming-Stewart. 18 ans au compteur pour ces écossais ténébreux et un début en décollage irrésistible aux riffs de guitares survitaminées.

13- Reuben Hollebon – Faces* : Reuben Hollebon a une voix douce qui encadre des vagues de tensions soutenues tout le long de la piste. Sa musique post-punk est sombre aux basses appuyées où beauté, agonie et désespoir se frottent et se chamaillent. Il est à suivre dans son indie pop instrumentale.

14- Bo Saris – The Addict : La soul de Bo Saris est percutante grâce à sa voix qui enivre. Après She’s on fire, sa nouvelle piste The Addict est consumée par sa voix puissante accompagnée de pianos énergiques. Attention à ne pas se perdre dans le lisse, à surveiller donc.

15- Billy Fitzgerald – Compass* : Adam Rosenkvist aka Billy Fitzgerald est suédois, a 16 ans et sa musique est déjà enivrante. Ici, l’émotion est douce, les harmonies intimistes sont portées par sa voix à la bon Iver. Il fait de la musique depuis janvier 2013 et ses mélodies nous réjouissent déjà.

16- Almighty f/Busta Rhymes, Canibus, Bronze Nazareth, Cappadonna & Block McCloud – American Dream (Remix) : Un son qui tabasse, des flows qui harponnent, voici le retour d’Almighty qui nous met les pieds en vrac. La piste est un remix puissant avec Busta Rhymes et Block Mc Cloud : du hip hop hors classe.

17- Sam Smith – Nirvana : Effectivement, le titre n’est pas trompeur, Sam Smith connu pour avoir chanté avec Disclosure, dévoile sa nouvelle piste et le nirvana est alors à portée de mains. Sa force est sa voix modulable à souhait, son EP Nirvana arrive le 7 octobre et l’émotion est au bout.

18- The Lunchtime Sardine Club – Rumours* : De Brighton, The Lunchtime Sardine Club, c’est en fait Oliver Newton (Yndi Halda / Bermuda Ern / St. Coltrane). Ici, il dévoile l’étendu de son talent et sa lo-fi pysché folk intrépide avec un premier album Icecapades aux distorsions athlétiques et aux notes chavirantes.

19- Jimi Nxir- Thundher* : Jimi Nxir crée des harmonies délicates, aux noeuds aériens, à l’épine dorsale souple comme son chant. ici, la progression est sans interruption, l’étreinte de James B. Walker aka Jimi Nxir (prononcez Noir) est indélébile. 21 ans chanteur, producteur,  il expérimente avec une soul aux beats électro une créativité à toute épreuve.

20- Ugly Heroes – Me (Apollo Brown, Verbal Kent, Red Pill) : Du hip hop intimiste et introspectif, Ugly Heroes, ce sont le producteur Apollo Brown et les deux rappeurs Red Pill & Verbal Kent. Leur album est en écoute intégrale ici, hymne aux héros ordinaires qui se battent quotidiennement pour survivre.

21- Brolin- Portland : Décidément, Brolin continue à donner à ses pistes poétiques des noms de villes formant une carte constellaire de points d’ancrage ou de départs pour une pérégrination réelle ou imagée. Après Lisboa, Rekjavik, Cundo, le voici à Portland plus proche et plus loin de nous. Sa voix nous permet l’échappée belle comme à chaque fois avec élégance et retenue. Peaking Lights est à la production et amène des nostalgiques sous forme de rayons de soleil romantiques et électro.

22- ARMS – Earthquake Weather : On les a découvert avec Comfort, les revoici avec leur indie pop tempétueuse, en attendant leur EP2 en septembre prochain, chez Paper Garden Records. Ce duo a l’émotion en cadeau et le chant décalé addictif.

23- Sir Sly – Miracle* : Sir Sly nous revient après son EP Gold. Landon Jacobs, Jason Suwito et Hayden Coplen font une musique entêtante à coup de voix folk et d’harmonies ‘sly fi’ qui se parent de denses rêves. L’énergie y coule crépitante, sous une électro pop en intraveineuse pour Miracle en téléchargement ici.

24- Snakadaktal- Hung On Tight (Fractures Remix) : Snakadaktal vient de dévoiler son premier album Sleep In the water, dream pop douce. Ils sont ici remixés par Fractures qui colore Hung On Tight d’une électro vaporeuse à la voix caressant les cimes des arbres, un peu Apparat, un peu SBTRKT. Mark Zito aka Fractures nous avait déjà séduit avec Twisted sombre et à la fois aérien, sa musique est atmosphériquement sombre, électriquement innovante, sereinement séduisante.

25- Andrew ST James – The Lost, The Vain* : Andrew St James a dix huit ans et une voix cassée comme si il avait trop bourlingué et trop vécu. Son folk décoche des harmonies au lyrisme élégant. Son premier album Doldrums est attendu le 24 septembre via Island Jar/Fortune label. The Lost, The Vain produit par Jim Greer, parle de vanité, avec une âme sombre et une voix à se damner.

Playlist : Aout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close