Close
Quand Seramic se met au « Bootsy » shake

Quand Seramic se met au « Bootsy » shake

Bootsy Collins, légende américaine de la Funk depuis les années 70, bassiste avant-gardiste, chanteur et compositeur, s’associe avec brio au jeune Seramic, nouvelle figure de la soul-électronique depuis peu, pour donner naissance à Greg’s love.

Alors que Seramic avait commencé à se faire connaître grâce à une approche tout à fait moderne du gospel et de la soul, ce nouveau morceau détonne avec son dernier EP Found sorti en juin 2016. Le style subtile et reposant de sa voix nous avait emporté dans une église afro-américaine de Brooklyn.

Greg’s love nommé d’après le bassiste du groupe (Greg) commence par des choristes chantant en canon à diverses tonalités. Premiers pas dans l’église. Premiers pas dans l’univers gospel de Seramic. Une pause. Une claque. Funk yes ! Bootsy arrive et pause son savoir-faire entrainant parmi les rythmes entêtants du jeune londonien.

Aujourd’hui c’est un réel partage, un beau mélange de rythmes et de génération que nous apporte le duo. Un futur « classic » dans la playlist. Un combo pacifiste parfait que l’on pourrait écouter en boucle au réveil pour nous redonner l’envie de shaker son « Bootsy ».

Quand SERAMIC se met au « Bootsy » shake

Close