Close

Raashan Ahmad : Ceremony

Raashan Ahmad, ce nom vous dit sans doute quelque chose, il était présent dans notre playlist de mars. Raashan Ahmad est un magicien des sons. Il a le groove inné, le hip hop funcky et un flow old school qui est une promesse de vibrations intenses. Fondateur du groupe Crown City Rockers, il commence sa carrière ainsi, à l’ombre de la West Coast. A cela, succèderont deux albums solo en 2008 et 2010 dont une collaboration remarquée avec Aloe Blacc.

Le 15 avril, il remet ça avec son nouvel album Ceremony via Jakarta Records. Des beats fondants, un flow irrésistible, Raashan Amad sait s’entourer de mecs épatants. Sur cet album de 16 pistes, on retrouve ainsi à la prod, 20Syl de C2CMr. President et Ta-Ku, le magnifique. Les invités sont également nombreux à mêler leur voix à son flow, à son rythme intrépide comme Rita J, Ty et Sarsha Simone et Homeboy Sandman.

Dans cet album, la cérémonie est belle et multiple, célébrant une vie de rencontres où l’éclectisme et le talent se conjuguent ici pour servir des mélodies moelleuses, épicées et excellentes.

Mbeguel est douce, old school tout en échos, aux mélodies langoureuses comme l’enthousiasmant the Remedy, Ease On Back, Freak, Ital, Who’s God Feat Rita J qui claquent avec leur côté jazzy soul. Puis viennent les plus explosives, pratiquant un hip hop groovy et plus rapide, toujours avec des vagues de beats chauds comme No No No ou Music Feat Ty et Sarsha Simone ou encore Mariposita au rythme décalé furieusement bon.

Out Of Bounds, Mama Nature, Hold On naviguent entre ces deux univers, ligne de traverse d’un univers mélodique captivant. Get Hi ressemble à un gospel de chant guerrier singulier tandis que Guns (prod Ta-Ku) est enivrant et engagé, alors que How Long feat Geoffrey Oryema est un hip hop tendre amer qui convainc, une flèche décochée en plein cœur par le flow de Mr Ahmad. Fly, enfin, termine l’album comme commencé, dans la douceur versatile, frisant des notes de jazz R&B avec un flow plus appuyé.

Raashan Ahmad a l’art de séduire de son flow tempétueux faussement calme et par ses mélodies complexes qui ne demandent qu’à vivre en live. Lui, le magiciens des sons, accorde autant d’attention aux harmonies jazz, soul qu’à la rythmique d’un flow hip hop appuyé. Les instruments ont comme Raashan un souffle irrésistible qui vous donne rendez-vous en divers lieux :

16.03.2013: Salle des fêtes, Venelles
17.03.2013: Le Pan Piper, Paris
21.03.2013: Babel Med – Dock des Suds, Marseille
22.03.2013: Le Brin de Zinc, Chambéry
23.03.2013: EMB w/ The Herbaliser, Sannois
26.03.2013: Maison D.Féry – Nanterre – Rencontre avec les jeunes
29.03.2013: Maison D.Féry, w/ Rocca, Nanterre
02.04.2013: La Cave aux Poètes, Roubaix
05.04.2013: Centre Culturel John Lennon, Limoges
06.04.2013: Victoires 2, Montpellier
10.04.2013: Klubsen, Hambourg w Shad, Allemagne
12.04.2013: Puzzle Club, Wroclaw, Pologne
13.04.2013: Strefa Kultywator, Poznan, Pologne
17.04.2013: Pan Piper, Paris (+ The Coup)
19.04.2013: Le Tamanoir, Festival Chorus, Genevilliers
24.04.2013: Jazz Café, Londres (+ Big Daddy Kane)
25.04.2013: Jazz Café, Londres (+ Big Daddy Kane)
26.04.2013: Bahanon, Berlin, Allemagne

Raashan Ahmad : Ceremony

Close