Close

Solidays : une cause, un engagement et des harmonies

Dimanche s’est clôturé la 16ème édition d’un festival hors du commun qui voit pendant 3 jours l’hippodrome de Longchamp pris d’assaut par 80 artistes et près de 170 000 festivaliers.

Ici, tout a été conçu pour que personne ne manque de rien, villages des associations, tables rondes, boutiques et food trucks du monde, tout est millimétré, bien pensé.

Sauf la pluie qui s’est invité samedi et dimanche, par intermittence, car qu’importe les gouttes et la gadoue, solidays a su faire avec la pluie.

Solidays

Solidays en chiffre

Solidays, ce sont d’abord pour la plupart des bénévoles qui font tourner la grosse machine qu’est le festival. Ce festival, c’est 80 artistes, 25 loges, 22 000 tonnes de matériel, 9 km de barrière, 16 000 repas servis et 5 scènes.

5 scènes et un Line up bigarré

Sur ces 5 scènes pendant 3 jours, les festivaliers ont pu découvrir ou revoir de nombreux artistes.

Ainsi vendredi, premier jour du festival, pendant que Bel Plaine jouait sur la scène Cesar Circus, séduisant de ses harmonies tapageuses, James Vincent McMorrow mettait à genoux la scène Domino.

Pour les plus agités, Chinese Man après quelques problèmes techniques et quelques impros plus tard ont mis le public KO.

De leurs étincelles bien connues, HollySiz et Yodelice prenaient les arènes d’un souffle chaud et explosif.

Jour 2 et 3 : qu’importe la pluie, pourvu qu’on ait l’ivresse mélodique

Pendant que la pluie avait décidé de s’inviter au festival, il y avait un endroit qui faisait oublier le mauvais temps, faisant danser le public, entre les gouttes et le vent : la scène GreenRoom.

Sur cette scène justement, se sont succédés des artistes aux rythmes explosifs et aux cadences magnétiques.

Ici pas de répit, aucune interruption, le public dansait sur les beats enflammés de Mawimbi Crew, Acid Arab, Cosmic Machine Odyssey ou encore pour dimanche, les magiques Get a room! ou encore le talentueux Yuksek qui ont fait bouger les corps et les esprits.

Solidays - GreenRoomSessopn

Des consécrations à Solidays

De nombreux groupes que l’on suit depuis un petit moment, ont su s’imposer face à des têtes d’affiche plus connus.

Un public nombreux a été ainsi séduit par les prestations tempétueuses de Talisco, Jabberwocky, Saint Michel, Christine and the Queens ou encore St-Lô.

Car, c’est également cela la force du festival Solidays : donner la parole à des groupes moins connus qui font sensation, permettant alors au plus grand nombre de les découvrir face à des groupes qui sont connus et reconnus comme Franz Ferdinand, Woodkid ou De la Soul, trois des ténors de ce festival qui ont mis des explosions de cadences à Solidays.

De La Soul by Kea Nop

Concerts en nombre, cœurs à l’unisson

De La Femme à Girls in Hawaii, en passant par les magiciens de Metronomy, tout était réunis pour vibrer, les pieds dans la boue et la tête dans les harmonies qui ont conquis, entre deux rayons de soleil et deux averses salées.

De ce petit bout de temps, on retiendra la passion des bénévoles et l’engagement de tous, comme des 27 partenaires du Festival qui le rendent tous possible avec l’aide des artistes présents. Chapeau bas donc et à l’année prochaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close