Close
Swiss Alps – Boredom

Swiss Alps – Boredom

Swiss Alps a la mélodie des grandeurs et la mélancolie douce. Harmonies entêtantes aux caresses délivrées par un tempo décalé, la grâce dans les notes et dans la voix de Nick Espalin, ce groupe originaire de Californie, gorge sa musique de soleil, palpitant entre les lignes des notes.

Nick (chant), Brian ( guitare), Austin (basse) et David graduent leur EP Boredom de sentiments échappés de leurs lancinantes harmonies qu’ils distillent au gré des vents, au souffle de leur chant.

Boredom, ce sont trois pistes aux vapeurs tortueuses, au grain teigneux, à l’accroche mutine qui séduisent intensément. Comme bercé dans un rêve aux couleurs changeantes, les mélodies de Swiss Alps ont une folie tapis dans les coins des notes et une douceur exquise dans leurs cadences.

Boredom, la première des pistes, est une délicatesse des sens aux échos limpides et envoûtants, où les percussions et les guitares aiguisées bordent en mouvement le morceau.

Si vous ne vous êtes pas suffisamment perdu dans ces volutes d’harmonies plurielles, Drifting (seaweed scum) avec une nonchalance rageuse et une douceur additive vous convie à l’évasion complète et décalée dans un ailleurs entêtant. Eux cultivent une dissonance douce peuplée de rythmes flous qui happent sous des contours brumeux.

Puis, Chris clôt l’EP en vagues qui claquent et en cadences résonant à l’infini portées par la voix délicate et les guitares West Coast. Alors le charme de Swiss Alps opère et vous gagne furieusement. Les vagues nébuleuses y sont addictives et transportent, oscillant entre un jeu de précisions et d’imprécisions, de flou et de rigueur qui bercent les noirceurs de l’âme.

Close