Close

Tame Impala : Elephant

Tame Impala est une légèreté toute onirique, monde intimiste submergé par une vague langoureuse.
Ce trio australien composé de Kevin Parker (chant, guitare), de Dom Simper (bassiste) et de Jay Watson (chant, batterie) fait de la musique psychédélique aux effluves rock et aux sons indie. Leur mélodie lunatique berce les plus téméraires et crée un émoi fiévreux, puissamment enivrant.

En 2010, Innerspeaker avait impressionné, mais il semblerait bien que leur prochain album Lonerism, prévu pour le 9 octobre via Modular Records, soit encore meilleur au vue des deux singles qu’ils ont dévoilé.

Si le premier, Apocalypse Dreams, est bon, investissant dans le vaporeux électro et éthéré, avec des armées de sonorités délicates et oppressantes :

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/53923546″ params= »auto_play=false&show_artwork=true&color=ff7700″ width= »100% » height= »166″ iframe= »true » /]

 

Elephant est, quant à lui, une petite merveille multi-couche où les sons forment des aplats de couleurs le long desquels on descend lentement comme hypnotisé.

Ici, la ligne de basse hypnotique dirige la piste, la voix de Kevin Parker grisante surfe sur un riff de guitare et des claviers battant la mesure.

Spasmes mélodiques et syncopes délicieuses rythment la piste indomptée. Les éléments s’y combinent dans une fusion délicieuse qui font l’épaisseur du morceau et dégage un groove nonchalant, addictif.

Elephant sortira le mois prochain accompagné des remixes de Canyons et de Todd Rundgren, alors prenez des forces, car à n’en pas douter, cela va être haletant.

Adeptes des déflagrations sonores,Tame Impala canalise ses ardeurs et poursuit son idée fixe, celle d’un rock psychédélique d’inspiration fin 60′, basé sur des guitares vrombissantes, un chant à la John Lennon et une batterie incessante qui semblent prendre le contrôle de votre corps.

L’Impala est une antilope de petite taille, agile à se faufiler partout. Leur musique, elle, est comme cela, volatile et profonde tel un kaléidoscope où la composition est complexe et les couleurs changeantes grâce à des guitares bariolées, des rythmes chaleureux et la voix de Kevin Parker propice à l’élévation.

Sachez que Tame Impala sera en concert le lundi 15 octobre 2012 à Paris au Bataclan et le mardi 16 octobre à Bruxelles à l’ancienne Belgique : ne les ratez pas en live.

Apocalypse Dream peut être téléchargé, ne résistez pas :

 

Close