Close
The Walkmen : Heaven

The Walkmen : Heaven

Tous les deux ans, The Walkmen reviennent nous titiller les oreilles, avec leur bon son à la croisée du rock et du folk indie. Cette fois-ci encore, ils ne dérogent pas à la règle et sortent le 29 mai prochain leur nouvel opus sobrement intitulé Heaven. L’album est une ballade, tranquille et élégante qui s’apparente plus à une promenade dominicale en famille qu’un road trip. Gracieux par certains côtés, d’autres vous diront qu’il manque peut-être une étincelle de douce folie et un grain d’énergie sur leur opus. Hamilton Leithauser le chanteur l’a promis plus riche en sonorités, alors qu’en est-il ?

Si « We can’t be Beat » est une introduction douce et subtile, avec les voix de Hamilton et de Robin Pecknold des Fleet Floxes qui se marient parfaitement, sobres et apaisantes à souhaits.
[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/40602160″ iframe= »true » /]

« Love is Luck » est une ballade aux résonnances plus rocks, aux racines plus sombres, et au rythme plus accéléré.

Quant à « Heartbreaker« , le titre ressemble à une mélodie de boite à poupée, cassée, lancinante, tout comme « The Witch« , tirée d’un univers féerique.

Plus introspective et plus sourde telle une douleur, « Southern Heart » nous interpelle comme un appel qui retentit dans la nuit, sur une route poussiereuse, poétique et sobre, touchant plein coeur, et chantée presque a cappella.

« Line By line » continue dans la précieuse retenue avec un chant accompagné d’une guitare presque en filigrane, délicate, calme et aux accents folks, comme « Song For Leigh » tout aussi douce mais emprunte de plus d’énergie rock.

Vient ensuite « The Love You Love » qui vous réveille à la manière de The Strokes, poussant les chants plus loin, et les guitares plus appuyées baignant le titre de lumière  comme « Heaven« .

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/41162024″ iframe= »true » /]
Enfin, « No Ever Sleeps » est plus doux comme un vieil air connu, avec une mélodie portée par les voix en choeur, et le rythme répétitif de la guitare qui berce le titre comme « Dreamboat« .

Malheureusement le titre ‘The House You Made », petite douceur acidulée et éclatante, en somme la meilleure chanson, n’apparaît pas sur le disque. Il a été dévoilé en tant que simple face B au single Heaven. Pourtant, il aurait mérité d’y être tant la chanson est un autre univers, brillant, moins dans l’introspection tranquille, plus dans l’émotion tranchante et envahissante, poignant, peut-être l’étincelle manquante.
[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/46388389″ iframe= »true » /]

Close