Close

Yeasayer : Henrietta et Longevity

La musique de Yeasayer est éclectique et propose toujours un voyage au bout des sonorités synthétiques, torpeur mélodique empreinte de chaleur et d’échos de nombreuses influences variées.

Yeasayer est un trio originaire de Brooklyn, composé d’Anand Wilder, de Chris Keating et de Ira Wolf-Tuton. Appartenant au 21ème siècle dans ce qu’il a de mélange enchanteur et d’angoisses métaphysiques, ils explorent cette face sombre, semblant la transfigurer en quelque chose d’esthétique, d’intense, de dense, et de brut où les sons singuliers sont travaillés et créés pour faire une ambiance toute surnaturelle mais profondément humaine.

Synthés, beats saccadés, voix poignantes font partie de la fresque nébuleuse qu’ils dépeignent, re-exploitant toutes les sonorités du monde qui les inspirent. Electroniques dans l’âme, leur monde est tragiquement optimiste malgré les vicissitudes toutes contemporaines, ils traînent avec les étrangetés de la vie, les tripes dans leurs mélodies et nous font basculer dans un monde poignant bercé par la sérénité qui se dégage de la voix de Keating.

Monde mutant des contrastes exploités, Yeesayer apprivoise l’actuel et l’enferme dans ses mélodies. Après leur album Odd Blood paru en 2010, ils reviennent avec leur single « Henrietta » inspirée d’Henrietta Lacks, une femme dont les cellules ont été cultivées par un médecin dans les années 1950 sans son autorisation et qui formèrent ensuite la lignée la plus utilisée dans l’histoire de la recherche médicale.

De ce fait particulier est faite une poésie universelle toute contemporaine, où basses, synthés et voix de Keating s’entredéchirent dans une mélodie de clair-obscurs. Ils exploitent la face sombre de l’humanité et ses dérapages incontrôlés qui pourtant sont quelques fois bénéfiques. Ici « Henrietta » est à la fois une abîme abyssale et une étrange sérénité où il fait bon se perdre. Leur seconde chanson « Longevity » est de la même trempe, du même acide qui tient éveillé, séduisante et constellaire, elle renforce le besoin urgent de découvrir leur prochain album en entier. Ce troisième opus qui sortira chez Mute le 20 août prochain et via Secretly Canadian pour les Etats-Unis le 21 août, s’intitule Fragrant World et est entièrement produit par le groupe.

Ils seront en tournée pour celui-ci cet été, et notamment à la Gaité lyrique le 25 septembre prochain. Spectres psychédéliques puissamment teintés d’énergie calme, Yeasayer est un maître de la musique entêtante, addictive comme une drogue. Elle est hautement hallucinatoire et multi-directionnelle, elle berce déjà votre corps et votre âme en équilibre incertain, entre noirceur tentaculaire et arc-en-ciel optimiste, une musique mutante en somme.

Ecoutez « Henrietta » :

[soundcloud url= »http://api.soundcloud.com/tracks/46599172″ iframe= »true » /]

Et voici leur univers en clip :

Et si vous ne pouvez plus vous en passer, Henrietta est téléchargeable gratuitement :

Si vous en voulez encore plus, voici une autre chanson toute fraîche « Longevity« ,

Téléchargeable aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close