Close

Zhu – The Nightday EP (Ecoute intégrale)

Zhu rend la Californie brumeuse, prise entre deux tempos, un mélancolique et sombre, calibrée pour une danse nocturne, l’autre plus aérienne et légère, les deux entremêlées formant son EP The NightDay. 6 titres donc qui composent une bande son pour plonger dans une ivresse contemplative ou une transe lascive.

The NightDay, son premier EP, navigue entre ces deux pôles qui fusionnent à certains moments entre eux, ou créent des passerelles faites de soubresauts de rythmes lancinants qui composent un continent mouvant.

Six mélodies qui explorent des eaux plus ou moins profondes, où jamais la cadence ne ralentit. En guise d’introduction, Stay Closer balance entre des rythmes tout en percussions lourdes et un chant qui flotte sur les harmonies bétonneuses, parfait équilibre d’ombres et de lumière.

Electro house solide et pluriel qui diffuse son élan, Faded qui nous avait heurté le cœur suit. Le minimalisme s’y déploie dans des harmonies électro groovy qui percutent, en contre-plongés, marécages mouvants qui encerclent dans des profondeurs brumeuses harponnées à une cadence aérienne.

Alors Paradise Awaits débarque, des boucles souples en effusion qui soutiennent un chant éthérée battant la chamade, brassant des pulsations entêtantes prenant des directions chevauchants des opposés diaboliques, distillant un groove soul aux effluves house.

Ici, la noirceur charge les harmonies avec Superfriends qui pénètre dans des ténèbres répétitives qui claquent sous des crépitations à la respiration hip hop, s’évaporant dans des synthés en boucle, convoquant dans un club aérien aux parois sans limites.

L’électro house s’intensifie avec The One qui s’enfonce encore un peu plus dans une électro house pénétrante, rythmes mobiles qui tressent une immobilité glaciale, aux respirations souples qui s’évanouissent dans un récit sans fin, cabossant les tempos.

Zhu triture les rythmes, déforme les vagues, démultiplie les cadences, souffle les vagues entêtantes avec Cocaine Model qui clôt en poésie douce la pérégrination, explorant de nouvelles respirations, ouvrant sur un autre horizon.

Zhu, cet intriguant et bien mystérieux artiste, donne des notes souples, enrichies de house délicieuse, modelant la B.O des jours comme de vos soirées. The NightDay fournit des liaisons entre lumière et ténèbres, avec des rythmes sensuels révélant des désirs diffus.

Zhu-Nightday

 

Close