Close

Banks – London EP

Banks, quelques lettres glissées comme à l’envolée et une voix grave hantant des mélodies légères à la douceur teintée de mélancolie brumeuse. Sous les couches enfumées et les textures irisées, Banks dévoile enfin son premier EP intitulé London.

Banks depuis le début, au fil de ses chansons, dévoile une relation ténébreuse qui hante toute ses pistes, utilisant les teintes brouillées et les eaux profondes. De Before I Ever Meet You, premier tête à tête langoureusement double à Warm Water, mélodie des émotions blessées et passionnées, Banks explore des cadences hypnotiques et sensuelles, l’élégance en fusion.

London mélange les harmonies, côtoie les hauteurs ombragées d’électro pop sombre, aux effluves R&B. Waiting Game, produit par Sohn, est alors une porte d’entrée dans la romance mystérieuse de Banks, résonnant de 1000 doutes, espoirs, cassures, fêlures et plaisirs liés.

Mélangeant nuages de pop et d’électro R&B se reflétant sur nos doutes, jouant avec les teintes et les textures, Banks déchaine les addictions, susurre les plaies des étreintes présentes et passées sur This Is What It Feels Like, produit par Lil Silva & Jamie Soon. Là, échos soudains, lenteur diffuse et souplesse des cadences se heurtent tendrement. A n’en pas douter, Banks possède l’art de s’immiscer dans nos têtes, offrant ses mélodies aux harmonies ambrées.

Caractère ténébreux, voix suave qui plie les obstacles, révélant les désirs diffus, Banks est singulière. Naviguant en eaux troubles, faisant vaciller la lumière des bougies, Bedroom Wall produit par TEED (Totally Enormous Extinct Dinosaurs) révèle son entêtante manière de hanter les pistes, avec retenue, comme à demie-éclairée par des rythmes qui l’encerclent.

Banks fait vibrer les mélodies avec des respirations indomptées, des cadences vaporeuses et des boucles de synthés comme sur Change, la dernière piste de son EP. Là, une transe douce vous enrobe de sa voix dédiée à l’évasion, aux rêves à demi voilés. Banks capture de sa voix les mélodies, emmenant loin avec une sensualité feutrée, à pas de velours, féline musique ténébreuse à la cadence sobre et hypnotique.

Alors, l’asphalte ressemble à s’y méprendre à une voûte céleste. Pour Banks, l’amour peut être un poison qu’elle décline et aborde sous l’angle de l’attraction abstraite et aérienne qui se lie et se délie.

Avec elle, le sentiment d’insécurité qui nous étreint, devient plus doux comme apaisé. London distille des confessions clairs-obscurs qui parlent à tous, sombres secrets qui deviennent graciles, gardant à distance du revers de la voix, la faiblesse des âmes, remuant le souffle des doutes.

Tracklist :

1-Waiting Game
2-This Is What It Feels Like
3-Bedroom Wall
4-Change

Banks-London

Close