Close
KO KO : Float

KO KO : Float

Proche de la pop anglaise, mais un pied en terres électro, KO KO est un bien joli et intriguant duo originaire de Los Angeles.
Formé de Ryan et Taylor Lawhon, non symétriques mais diamétralement complémentaires, KO KO a sorti son premier EP Float, promesse éclatante aux mélodies irrésistibles et dépouillées. L’opus est composé de trois titres, petite percée dans une dream pop délicieuse, propice aux rêveries luxuriantes et à l’introspection bien heureuse.

S’il fallait donner la couleur musicale de Ko Ko, il serait probable qu’elle se situerait entre Kurt Vile et Miike Snow, sans être pour autant tout à fait cela.

Séduisant, le premier titre qui donne son nom à L’EP, Float a un côté pop fraîche à l’anglaise. Commençant avec des sifflements, une voix constellaire surgit, poignante et guide la mélodie qui s’intensifie avec habileté tout au long de la piste aérienne et entraînante.
Subtile parenthèse enchantée, agile mélange sonore. Musique floue, euphorie d’une pop légére qui ensoleille vos jours comme vos nuits, brouillant toutes les catégories existantes et les chassant à coup d’envolées psychédéliques.

Intermission suit, guitares débutant le morceau avec la voix de Ryan qui offre une lumière toute diffuse à la chanson lancinante et envoûtante. Float est un bateau à prendre à un moment donné de vos vies, un échappatoire de velours aux sons légers trempés dans une réverbération toute estivale. En somme, ils sont une brise fraiche capable de vous flanquer des frissons.

So Strange, qui clôt l’opus, est un appel vaporeux, une rêverie éveillée avec la voix de Ryan légèrement vocodée par instant. La piste est une libération des sons, une liberté sonore surprenante. Elle est un écho diffus et volatile, possédant le don de se changer en refuge pour qui en aurait besoin.

Trop court, Float a le mérite de vous mettre l’eau à la bouche…En attendant la suite qui ne devrait pas être longue à venir, puisque les frères débutent l’enregistrement de leur LP ce mois-ci…Vogue le navire et sème les nuages.

Close