Close
L.A SaLami : Another Shade Of Blue

L.A SaLami : Another Shade Of Blue

L.A Salami a une voix singulière, un chant envoûtant, une poésie bordant ses mélodies. Au cœur de l’homme, on devine des plaies à peine cicatrisées, des bosses en creux, vestiges du passé.

Lookman Adekunle Salami aka L.A Salami, a la justesse de l’écriture, disposant d’une prose s’immisçant dans votre tête et vous livrant à vous-même. Derrière son phrasé de héros solitaire folk, il y a une énergie au bord des failles et un charisme qui transparait dans ses harmonies.

Another Shade of Blue, sa dernière piste est une pérégrination folk, exposant sublimement la condition humaine en une fraction de secondes, en quelques notes écrites à l’encre indélébile. Entre Joni Mitchell, Neil Youg et Nina Simone, son chemin semble se loger le long de précipices sombres et de rivières tempétueuses comme Benjamin Clémentine.

A écouter ses paroles, en admirant la mélancolie de son âme dans ses mélodies instinctives, on ne devine pas que L.A Salami n’a que 26 ans mais seulement une trajectoire qui laisse des marques, lui fournissant une inspiration lumineuse.

Tout semble être allé bien vite pour ce vagabond des harmonies. En tournée, en première partie de Lianne La Havas, découvert par Burberry, l’homme balade son spleen, sa réalité avec sa guitare, armé de sa voix, son refuge.
Au gré des notes, il compte une histoire en teintes sombres et semble se barricader sous ses mélodies, en les partageant avec une élégance toute en retenue.

Auteur compositeur et chanteur, L.A Salami vous met à genoux avec une tendresse douce et une tristesse dans la voix, sans regrets, avec passion. No hallelujahs now frappe par sa justesse.

Ses mélodies sonnent et résonnent à l’infini, folk sublime habitée par ce troubadour des temps modernes, qui vous plie comme un roseaux.

Là, l’essence de l’émotion se déploie, l’intemporalité flotte, tout comme les sentiments intenses qui vous saisissent au vol. Le chant est clair, les notes brossées aux tambours et à la guitare, invitant un halo de lumière à éclairer ses mélodies douces.

L.A Salami consumé par le monde qui l’entoure, inspiré par ce dernier qu’il distille dans ses harmonies foudroyantes, rend l’âpreté de la vie douce. Harmonica, guitares, de ses mains habiles et de sa plume sans compromis, il peint le monde auquel il appartient avec simplicité et fragilité.

Il prépare son EP pour très bientôt chez Camouflage Recordings.
En écoutant ses pistes, on pense à la phrase de Bacon « J’aime les blessures, les accidents, les malaises, là où la réalité abandonne ses fantômes. L’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux ». Lui, le sublime par ses harmonies poignantes.

L..A SaLami : Another Shade Of Blue

1 comment

  1. Clarisse says:

    Jolie découverte !

Close