Close
La Playlist du mois | Mai 2015

La Playlist du mois | Mai 2015

 

Battre le pavé pour oublier la connerie, lutter contre les vicissitudes du quotidien et de l’égoïsme ambiant, en partageant des harmonies qui enrobent les coeurs, pour laisser de côté les émotions néfastes, la playlist du mois vient à point, pour équilibrer les pulsations. Si certains, comme les hommes qui nous gouvernent semblent dans l’incapacité à penser le monde autrement, les artistes qui font partie de cette sélection, eux la colore d’espoirs, disant les vides et les pleins, le léger et le dense, le vivant et le souffle.

Alors, cette playlist offre cinquante harmonies qui peuvent être tout : Le clair de soleil en pleine bourrasque, le nuage d’orage, les pas d’un individu sur le chemin de la vie ou le pied frappant le sol pour dire assez. Elle peut être également l’air doux empli d’espoirs ou le sang d’une blessure non cicatrisée. En tout cas, elle invite à jouer et à penser, soufflant un arrêt du temps pour mieux être soi-même.

Cette playlist du mois est une sélection mutine et belle qui dit, comme Tapies que « sans choc, il ne peut y avoir d’art », de celui qui offre un dérèglement de tous les sens. Avec ces 50 artistes à découvrir, Osons car « ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » [Sénèque].

Bonne écoute et très belles découvertes à vous.

La playlist

La Playlist du mois - mai 2015

Prev1 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

1- Edward R – Wolves And The Water : Une pop sombre, hantée de reflets brutes et d’éclats de douceur, voici Edward R qui offre des tempêtes d’harmonies enivrantes, happant les coeurs avec Wolves And The Water. Artiste à la voix suave, Edward R promet monts et merveilles, sous des tempos lancinants indélébiles.

2- Oh So Quiet – Rain At Night : Une poésie voluptueuse qui résonne grâce à un chant entêtant, Oh So Quiet propose un bouquet tendre de pop aux ponctuations folk, rosée des harmonies après une pluie nocturne. Groupe originaire d’Argentine, il mélange les respirations pour en faire des harmonies singulières tirées de leur EP sorti chez Yucatan Records 

3- Waterstrider – Frayed : Des notes braisées d’émotions, portées par des guitares tout en résonances douces et par des percussions espiègles, Waterstrider, Quintet originaire d’Oakland, avec Frayed, balaie les âmes d’un revers de notes époustouflantes.

4- Lola Marsh – You’re Mine : Des tensions moirées de ponctuations pop addictive, perturbées de riffs lancinants et de mouvements aux rebonds imprévisibles, voici Lola Marsh qui avant son premier album chez Anova Music, crée une transe qui fait succomber.

5- Young Lyre – We Go Faster : Une Synthpop aux consonances électro gorgée d’un chant suave qui claque tout en groove irisé, voici Young Lyre qui livre des refrains évocateurs, aux éclats soul folk. Groupe originaire de Nouvelle Zélande, il offre une bouffée infinie aux promesses chaudes.

6- MIYNT – Nick Drake: Des pluralités suaves sous une pluie fine de tempos pop, voici MIYNT qui flirte avec des fusion jouissive aux zestes souverains d’un été sensuel avec Nick Drake. Voici des minimalistes bouffées de rythmes enivrants avec cette déesse venue tout droit de Stockholm.

7- Yukon Blonde – I Wanna Be Your Man : Des souffles ardents d’une pop rock aux effluves explosives, voici les combinaisons électriques de Yukon Blonde dont le premier album débarque le 16 juin prochain, avec des percussions suaves, qui s’immiscent dans les coeurs.

8- D.R.A.M – Excessive : Avec à la production, deux grands noms garants d’un groove somptueux -Sango et The SEVENth- , Excessive va chercher, dans la trap et dans un HipHop classieux, des notes cultivant des ponctuations soul. Voici D.R.A.M qui rappe, chante et compose des hymnes irrévérencieux.

9- Southern – Lone Driver : Des basses qui bousculent les tempos, emportant sous des clashs lumineux, hantés d’une pop nerveuse aux réverbérations légères, Southern dit les rythmes, avec une douceur écorchée qui heurte et séduit. Thom et Lucy Souther forment ce duo irlandais aux violences poétiques.

10- Mai Kino – Burn : Des pulsations versatiles aux doux tempos, avec Burn, Mai Kino dévoile des harmonies lunaires aux vibrations électro chaudes, gravitant dans des eaux troubles aux échos exquis. Artiste originaire de Lisbonne, voici que Mai Kino hante déjà les coeurs avec Burn.

11- Astronauts, etc – No Justice : Des bribes soul entrelacées d’une pop doucement turbulente, voici Anthony Ferraro, Scott Brown, Aaron Gold, Derek Barber et Doug Stuart aka Astronauts, etc, groupe que l’on chérit, qui tisse des harmonies vaporeuses aux tempos indélébiles.

12- Occupanther – Hermit (Feat. Tobias Palerne) : Des crépitations sombres aux éclats électro fiévreux flirtant avec une alt-pop bouillante, voici Occupanther, accompagné de Tobias Palerne qui livre Hermit, petite mélodie magnétique extrait de son EP Chimera.

13- Nodaway – Coming Attractions : Pop ardente jonglant avec les textures et les teintes ombragées d’un tempo joueur, Nodaway heurte avec Coming Attractions. Ici, nul répit mais seulement de brûlantes notes marquées d’un chant fébrile pour ce quatuor originaire de Nashville dont les guitares restent dans les têtes.

14 – Deaths – Saviour : Un art pour les rageux tempos, nimbés de notes de velours, flirtant poétiquement avec les extrêmes, Deaths avec Saviour propose une transe hypnotique, aux respirations intenses et singulières. Retenez bien ce nom, en attendant leur premier EP qui sortira le 27 mai chez Love By Mistake.

15- Jaymes Young & Phoebe Ryan – We Won’t : Torsades de noires tempêtes et de boucles suaves, voici Jaymes Young qui revient, avec Phoebe Ryan pour une ballade aux souffles transversaux, hantés de ponctuations RnB. We Won’t est une romance aux tempo enivrant, de celles qui chavirent.

16- Big Sixes – Swallowing Flies : Une gravité tendre qui embrase les notes par des envolées au spleen coloré d’une nostalgie contagieuse, entrecroisé de percussions qui claquent et de guitares chaudes qui fusionnent avec le chant de Big Sixes. Leurs mélodies alors pénètrent profondément dans les veines, enlaçant les coeurs de leurs belles âmes, resplendissant de leurs choeurs éclatants, avec à la production Anthony de Oh Wonder. A suivre intensément.

17- Oscilla – Right Here feat. Kacee : Des perturbations qui éclaboussent de leur groove magnifique les notes décrivant des mouvements aériens, en dessinant des limbes imaginaires, voici Oscilla avec Right Here. Sans un répit, cet artiste originaire d’Australie fait osciller les corps sous des vagues passionnées d’une rythmique tempétueuse indélébile.

18- East Of Here – Hearbeat : Des boucles aux résonances délicates, happant les corps sous des cadences lancinantes portées par des synthés rêveurs, emplies d’un chant hypnotique, avec Heartbeat, Joey & Mike aka East Of Here dévoile des caresses harmoniques qui brassent de nuageuses contrées, abstraites et passionnées.

19- Fox and Fowl – Eliza : Des vagues de cadences brouillées de vaporeux zestes et de guitares endiablées, avec un chant aérien qui réchauffe les harmonies voilées de doux tempos, tendrement fébriles, voici Fox and Fowl avec Eliza, petite splendeur. de ce trio australien au rythme addictif.

20- Lostboycrow – Say You Want Me : Suaves tourbillons de RnB claquant d’une romance électrifiée par les boucles des synthés et par le chant suave, voici Lostboycrow, artiste inclassable qui, dans la lignée de Years & Years, invite à une danse à deux, aux clashs puissants.

21- Rationale – Re.Up : Une voix qui invite à une sérénité douce, aux pulsations dansantes, sous un groove étincelant, mêlant Rnb tendre et néo soul sombre en des entrelacs qui bousculent. Après Fast Lane, voici donc la seconde piste de Rationale qui prouve qu’il est un des artistes essentiels pour 2015.

22- Leyya – Superego : Un psychédélisme mélancolique, ambré d’une sensualité subtile et d’intonations sauvages, voici Leyya avec Superego qui mêle électro et pop en des transes au groove magnétique, aux résonances féeriques électrifiées.

23- Franki – Lost : Avec des notes groovy sur des lignes de synthés et de basses délicieusement ardentes, Franki, chanteur, compositeur et producteur, enflamme les coeurs de ses vagues folles harmoniques aux cadences jouissives. Respirez.

24- M.I.L.K – If We Want To : Un savant mélange de créativité explosive et de nostalgiques tempos, à la manière d’un crooner contemporain, ancré dans des métaphores harmoniques moirées, voici M.I.L.K et son swing nonchalant exquis aux tempos jazzy pop.

25 – Hira King – Ending With U : Une soul puissante qui tend les émotions, les torsadant dans des harmonies intimistes aux somptueuses respirations, tandis que le chant hypnotique parle directement aux coeurs de ses tempos contagieux, Hira King est une merveille, de celle que jamais on n’oublie, comme sa guitare aux riffs funky.

Prev1 of 2Next
Use your ← → (arrow) keys to browse
Close