Close

[Live Report] Pitchfork Paris 2016 – Jour 3

Hier, prenait place la dernière journée du Pitchfork Paris 2016P4KParis– dans la Grande Halle de La Villette.

De ce dernier jour, dominé par des cascades de rythmes et de beats en rafale, de nombreux artistes ont emportés la foule, venue en masse pour des transes dansantes, attendues ou non, captivant les spectateurs avec des notes incandescentes.

Retour donc sur ce dernier jour, samedi 29 octobre, où l’ambiance survoltée a fait s’évader les âmes et les corps en des notes enchanteresses.

Face à une MIA en demi-teintes, d’autres se sont imposer avec des lives majestueux comme Acid Arab, Shame, Abra, clôturant avec talent cette dernière soirée de festival. D’ailleurs, n’est-ce pas ce que l’on attend du Pitchfork de révéler et de mettre sur scène de nouveaux artistes découverts plus tôt dans l’année, avec audace et ambition ?


Prec1 / 6Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer

Shame, bleus punk, rock à l’âme

Shame -P4Kparis

Quintet londonien aux notes brumeuses, au souffle éraillée, eux mêlent les notes garage à des teintes punk avec une nonchalance jubilatoire. Eclats rauques, puissance sale, Shame harangue la foule et bat le pavé de la scène rose.

Maniant le verbe, en écorchant la première ministre britannique à qui Charlie Steen dédie une chanson, lorsqu’ils commencent Gold Hole, plus rien ne compte, sauf leurs harmonies rock armées d’un souffle incandescent. 

Prec1 / 6Suiv
Utiliser vos touches ← → (flèches) pour naviguer
Close