Close
[Live Report] Pitchfork Paris 2016 – Jour 3

[Live Report] Pitchfork Paris 2016 – Jour 3

Hier, prenait place la dernière journée du Pitchfork Paris 2016P4KParis– dans la Grande Halle de La Villette.

De ce dernier jour, dominé par des cascades de rythmes et de beats en rafale, de nombreux artistes ont emportés la foule, venue en masse pour des transes dansantes, attendues ou non, captivant les spectateurs avec des notes incandescentes.

Retour donc sur ce dernier jour, samedi 29 octobre, où l’ambiance survoltée a fait s’évader les âmes et les corps en des notes enchanteresses.

Face à une MIA en demi-teintes, d’autres se sont imposer avec des lives majestueux comme Acid Arab, Shame, Abra, clôturant avec talent cette dernière soirée de festival. D’ailleurs, n’est-ce pas ce que l’on attend du Pitchfork de révéler et de mettre sur scène de nouveaux artistes découverts plus tôt dans l’année, avec audace et ambition ?


Prev2 of 6Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Abra : Darkwave Duchess en majesté

Abra - Pitchfork Paris 2016

Abra arrive sur scène, et dès le départ s’impose avec une puissance langoureuse.

RnB alternatif aux éclats singuliers et féroces, elle gravite en eaux troubles, marquées d’une rythmique lancinante glissant sur un chant férocement sensuelle.

Mêlant la délicatesse à des assauts survitaminés d’un RnB marqué d’une pop lancinante et d’éclats House, Abra captive la foule.

Sur des notes syncopés de sombres soubresauts, elle marque son empreinte hypnotique sur des notes distordus de pointes caressantes et d’émotions dansantes. La productrice chanteuse a de quoi convaincre, de ses notes vaporeuses mêlant RnB et pop bedroom, elle s’impose en vraie duchesse à ce Pitchfork 2016

Prev2 of 6Next
Use your ← → (arrow) keys to browse
Close