Close
[Live Report] The Neighbourhood @ La Flèche d’Or

[Live Report] The Neighbourhood @ La Flèche d’Or

Il soufflait un air chaud, hier, à la Fleche d’or un peu comme si on avait rempli l’oxygène avec l’attente du public, un public en grande partie féminin pour The Neighbourhood. Flèche d’or complète donc, pour le concert de ce groupe qui débarque à 21h sur la scène pour 51 min de live.

Ici, laissez bien loin l’intimisme puisque The Neighbourhood, c’est de l’énergie qui se diffuse par rafales et par des tempêtes de basses et de percussions pris à revers par un chant qui tutoie les douceurs et flirte avec la puissance.

À les écouter, la Flèche d’or semble bien petite pour leurs rêves de grandeur et leur capacité à animer des stades, rythmique au poing, se cabrant en mesures. Silver, Female Robbery, Eveybody’s Watching Me  se succèdent, balançant des cadences endémiques sous des mélodies pop qui quelquefois s’approchent du rock ou de cadences plus proche d’un R&B lointain.

A s’y méprendre sur Let It Go, Baby Came Home, Sweater Weather ou encore Lurk, on se surprend à penser que ça sera sans doute la dernière fois qu’on les verra dans ce type de salle intimiste, tant le public résonne de leurs rythmes clairs-obscurs, symbolisés par leurs couleurs de prédilection le noir et le blanc, ornant comme un totem leur identité.

Alors de ces 5 là, on peut dire qu’ils savent à merveille chevaucher des mélodies nerveuses, tendrent des notes hybrides et dompter puissamment les tempêtes de rythmes qu’ils délivrent.

Hier, sur W.D.Y.W.F.M?, How ou Jealousy, les cœurs étaient en noir et blanc, renversés comme leur emblème d’une maison, et ce n’est certainement pas la dernière Afraid qui viendra contredire cela.

Hier soir, à la Flèche d’or, les doigts comme les cœurs étaient levés et battaient la chamade à l’unisson. The NBHD a le don d’impeccablement séduire et de fournir les harmonies tempétueuses aux envies des uns, réussissant à gommer les frustrations des autres. Une belle réussite et un chaud moment qui n’est sans doute que le premier en France pour ce groupe aux couleurs sombres.

Close