Close
On y était : Converse Avant-Poste 2016 à La Cigale

On y était : Converse Avant-Poste 2016 à La Cigale

Lancé en 2014, le projet Converse Avant-Poste vous fait découvrir les artistes français de demain. Après avoir rempli l’Olympia en mars dernier, le programme emmène les trois premiers groupes de cette nouvelle saison à la Cigale (initialement prévu au Bataclan). Pause Musicale y était et vous raconte.

Premier groupe à ouvrir cette belle soirée, le duo Hollydays avec leur french pop acidulée entre nostalgie et légèreté. Un vrai petit souffle de féérie anime la salle de spectacle parisienne. Presque une envie soudaine de liberté voguant aux mélodies entêtantes incitant à chanter en choeur, dans la foule, avec son voisin. Au-delà des sonorités authentiques et aériennes, Elise et Sébastien instaurent une atmosphère joyeuse et agréable qui n’est pas sans déplaire à l’auditoire.

Dans un registre très différent vient le tour de KillASon, alias Marcus Dossavi Gourdo. Un showman entier à la fois rappeur, beatmaker et danseur. L’artiste, qui a grandi dans la culture hip-hop, propose une performance scénique riche qui dévoile une large palette de ses talents. À mi-chemin entre le théâtre, le stand-up et l’art physique, KillASon utilise tout l’espace pour y déverser son flow sur des basses lourdes et très entraînantes.

Il fait alors progressivement monter la température à en perdre littéralement son accoutrement de gangsta rap excentrique (long manteau de fourrure) pour finir torse nu. Extravagant, avec une désinvolture propre,KillASon s’autorise quelques blagues entre ses morceaux là encore en franglais avec la volonté de laisser cette soirée « dans les annales avec un air bestiale » et renforce cette idée d’énergumène complètement assumée.
La musique fait dégager les sentiments les plus obscurs, KillASon sautille, se balance, se trémousse sur une production déstructurée, mais efficace. Un futur Danny Brown à la française?

Dernier à groupe à se produire sur les planches de La Cigale ce soir-là, les deux garçons de Her. Chemise blanche avec bretelles pour l’un, petit gilet et veste de costume pour l’autre. Ambiance feutrée, on se croirait presque dans une série mafieuse très stylisée. Ultra calibré, Her met tout le monde d’accord dès les premières notes avec leur musique élégante et impeccable, presque redoutable. Inspirés par les thèmes universels tels que l’amour ou l’érotisme, les deux chanteurs, dont la dualité se nourrit de leurs différences, poussent leurs voix impeccables sur des riffs de guitares énervées atteignant des moments édifiants à la fois tendres et poétiques. Une grande classe émane de ce jeune groupe qui clôture cette nouvelle session, une nouvelle fois très réussie.

Une programmation pointilleuse et irréprochable, ainsi qu’un climat intime et rayonnant, sont à l’image de ce que Converse Avant-Poste instaure. Une très belle entrée en matière pour 2016.

Vivement la suite !

Close

Centre de préférences de confidentialité

    Basic

    pausemusicale.com, facebook.com, facebook.net, fbcdn.net

    Advertising

    doubleclick.net

    Analytics

    google-analytics.com, google.com, googletagmanager.com, gstatic.com

    Other

    ravenjs.com

    Music

    scdn.com, spotify.com, youtube.com, ytimg.com