Close
Loki Starfish – Hey There (EP)

Loki Starfish – Hey There (EP)

Après leur EP Broken Moth, impeccablement cadencé d’un souffle électro pop brumeux, Loki Starfish revient avec Hey There.

Mélange d’effluves lunaires et de rythmes élégants, la mélancolie solaire trouve son équilibre dans les harmonies frénétiques où les contrastes se chevauchent, se frôlent jusqu’à fusionner dans des tonalités plus sombres, aux cadences en tension, aux métaphores en sous-couches.

Ici, Thomas Suire (Theremin, claviers), Jacques de Candé (Batteries électro, prog), Donatien Roustant (guitare, clavier), Louis Pontvianne (basses, claviers) et Jérémie Lapeyre (voix, prog) dévoilent leurs faces sombres où les étreintes fouillent dans les sentiments, captivant les émotions souterraines de leurs claviers aériens et de leurs basses hypnotiques.

Hey There déflore les sentiments, affolant les corps de leur harmonies ténébreuses qui apostrophent l’esprit. Les tempos frappés de beats électrisent l’ensemble avec élégance comme sur le lancinant Narcissistic Pervert. Tamisant les mélodies, leurs clairs-obscurs emportent entre harmonies glacées et tempos suaves.

Se déploie ainsi un crépitant vague à l’âme qui sonne l’abandon du quotidien au profit d’une invitation introspective, les mouvements irisant leurs notes sans répit. Alors les remixes qui suivent sont autant d’ondes convergents vers les cœurs.

Si Elephanz explore un romantisme décadent, rythmé de désirs sous-jacents fumant la ligne d’équilibre en hélant l’âme, My Summer Bee choisit la voie médiane bordée de glissements de rythmes, noyée d’une clarté douce qui claque de percussions entérinant la danse. Tandis que GrainDorge semble entériner le frénétique flottement des harmonies emportant dans des vagues synthétiques.

Déclinaisons des harmonies en vapeurs douces se succédant, Pavle Kovacevic trouve les échos des sentiments dans des cadences se cabrant sur des harmonies électro floues. Quant à Torb, Hey There, avec lui, glisse mécaniquement le long de sonorités qui étreignent lentement, en exploitant les crescendos fumés d’une noirceur diffusée en pointillisme techno.

Avec Hey There, seconde émanation de l’album Stones Frome Fire Mountain qui paraitra bientôt, réalisé par Florent Livet, Loki Starfish dévoile un quart d’âme pour mieux mettre l’eau à la bouche. Lorsque le groupe sortira son album, alors les cadences de l’addiction se feront sentir intensément dans cette quête harmonique singulière qui est la leur.

Tracklist :
1. Hey There
2. Narcissistic Pervert!
3. Hey There (My Summer Bee Remix)
4. Hey There (Elephanz Remix)
5. Hey There (Graindorge Remix)
6. Hey There (Pavle Kovacevic Remix)
7. Hey There (Torb Remix)

Loki Starfish - Hey There
L’album est disponible ici en pré-commande, avant sa sortie le 31 mars.

Close