Close
LOLA COCA – Bad Girlfriend

LOLA COCA – Bad Girlfriend

Avec un nom de scène assez ironique, le choix du mot « Coca » étant associé à la traduction « fille blanche » en argot en raison de fond de teint utilisé par certaines jeunes filles, Lola Coca arrive avec ses grands souliers pour renouveler la scène féminine britannique.

Inspirée par des figures pop féminines de notre époque comme Gwen Stefani, Lauryn Hill, Erykah Badu ou encore MIA, la londonienne marche sur les pas de ses aînées en insufflant une pop aux sonorités hip-hop et ska.

Avec son morceau Bad Girlfriend, celle qui rêve de « chatons mignons, de plantes partout et d’un grand Brésilien lui faisant des massages et soins du visage » inspire une nouvelle forme d’autodérision décomplexée… et on adhère !
LOLA COCA – Bad Girlfriend

Close