Close
[Live Report] Pitchfork Paris 2016 – Jour 1

[Live Report] Pitchfork Paris 2016 – Jour 1

Hier, prenait place la 6ème édition du Pitchfork Music Festival ParisP4KParis– dans la Grande Halle de La Villette. 

Après avoir animé le 11ème arrondissement avec son Avant-Garde enivrante sur deux jours, place donc au Main Event sur 3 jours, du 27 au 29 octobre.  

De ce marathon musical, où se succédait un line-up éclectique à souhait, les premières émotions ne sont pas faites attendre et les premiers frissons se sont enchainés en cette grande Halle qui accueille des festivaliers venus en moins grand nombre que l’année dernière.

Retour donc sur ce premier jour où, jeudi 27 octobre, nous avons vibré avec Parquet Courts, admiré l’élégance somptueuse et hypnotique de Sunns offrant la plus belle des performances de la soirée, voyagé avec Floating Points, Dj Shadow, Mount Kimbie et dansé avec Nick Murphy (Chet Faker). 


Prev1 of 6Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

PlayGround Pitchfork et nouveautés 2016


Pitchfork_2016_paris

Dans cette grande Halle, les habitudes reviennent vite. Comme celle de filer découvrir la mezzanine Klin d’Oeil où les stands proposent une sélection pointue d’artistes aux produits arty, celle également de manger aux Niçois sur la mezzanine Bar à Vin.

Pérégrinations mutines, malgré foule clairsemée, ce Pitchfork ne se laisse pas abattre et à des atouts à jouer. Le PlayGround tout d’abord, celui érigé aux couleurs vertes de GreenRoom qui a choisi d’y installer son disquaire éphémère où la foule s’amasse en nombre. Ici, balançoires, petits terrains de mini-golf permettent d’échanger et de tisser des liens avec de parfaits inconnus.

La Grande nouveauté 2016, qui peut paraitre dérisoire à certains, mais qui raviront ceux qui passeront leur trois jours dans ce mini monde,  le système cashless chargé à même le bracelet pass. Ce dernier permet d’éviter la queue, et surtout les tonnes de jetons que l’on stockait et qui restait esseulés, perdus au fond d’une poche jusqu’à la fin du Festival et retrouvés trop tard.

De cette déambulation simplifiée qui permet un verre à la main, de vivre des notes envoûtantes, place aux lives, nombreux en ce premier jour des festivités.

Prev1 of 6Next
Use your ← → (arrow) keys to browse
Close