Close
La playlist de juin 2014

La playlist de juin 2014

Il semblerait qu’un vent discret de justice souffle ces temps-ci en France.

Alors qu’un ancien président de la République est mis en examen sur des soupçons de corruption active et qu’une banque est condamnée à payer une amende de 8 milliards de dollars. Une question vient à l’esprit : Serait-ce le temps d’assumer ses actes, quelque soit la place que l’on occupe dans la société et donc la résurgence d’une certaine idée d’égalité qui semblait s’être perdue en chemin ?

Bien sûr, n’allons pas trop vite en besogne, le monde reste pour autant imparfait et c’est pour cela que la playlist de juin, avec sa sélection plurielle, débarque pour vous le faire oublier le temps de 25 pistes.

Là, 25 artistes qui nous font délaisser les paradis fiscaux et les délires d’Estrosi à Nice sur l’utilisation ostentatoire des drapeaux étrangers. Ici, l’ostentatoire est dans la playlist et dans ces 25 artistes différents, entêtants, qui font la richesse de la musique, en tombant les frontières et les murs que certains aiment à dresser entre tous.

Bonne écoute et aux Armes.

Prev2 of 26Next
Use your ← → (arrow) keys to browse

Rebecca Clements – Coma Boy

De nuages en tempêtes au lointain, Rebecca Clements dévoile Coma Boy qui glisse sur des teintes pop sombres aux grains rock marqués, esquivant la tristesse d’une mélancolie douce, avec des lignes d’horizon qui se chamaillent sous des harmonies sereinement tempétueuses.

Après Wildlife, elle continue à entrer dans les têtes et à pénétrer dans les cœurs avec insistance et une élégance singulière aux échos battant la mesure.

Rebecca Clements - Coma Boy

Prev2 of 26Next
Use your ← → (arrow) keys to browse
Close