Close

Porcelain Raft : Strange Week end

Porcelain Raft, c’est le nom du projet du musicien Mauro Remiddi et de son premier album. Voix fragile, synthé, guitare, tambours, cela sonne un peu comme M83, Lcd Soundsystem ou bien encore Beach House.

Collage de ses tribulations et instantanée de ses polaroids traduits en musique, ce premier album est multiple, inspiré et inspirant.

Tel un voyage initiatique, les 10 chansons nous emmènent dans des univers divers, vaporeux et carillonnant avec « Shapeless and Gone« , « Cosmic dancer » plus énergique et plein d’excès.. Quant à « Unless you speak« , l’ambiance est ici fort lancinante et énigmatique.

Enfin, « Put me to sleep » est répétitif et la voix de Remiddi nous invite à la transe comme dans »Drifting In and Out« . Ecouter son album est comme se perdre dans les méandres très agréables de sa pensée et la notion du temps s’efface au gré de l’écoute… Promesse d’un ailleurs que l’on veut bien découvrir.

Un artiste à suivre donc, sincère avec une vraie identité musicale, viscérale comme un râle venant du plus profond de son moi, un rêve flou et indie pop à la dérive. Une ambiance très David Lynch… Séduisant.

Les deux vidéos réalisées par Michael Wallace précisent un peu plus l’univers de Porcelaine Raft.

 

Close