Close
Retour sur la première édition du festival La Douve Blanche

Retour sur la première édition du festival La Douve Blanche

Samedi 5 juillet avait lieu la toute première édition de La Douve Blanche, festival organisé par l’ambitieux label Animal Records.

Départ donc samedi après-midi pour la gare de Souppes – Château Landon où nous attendait la navette mise à disposition par le festival pour nous emmener au château d’Egreville.

Juste le temps de jeter notre tente dans le champ voisin et nous voici parés pour prendre d’assaut les douves. Si le lieu est déjà incroyable en plein jour, on sent bien qu’il donnera tout son potentiel de nuit, sublimé par l’éclairage et la scénographie mis en place.

La Douve Blanche

On attrape rapidement une bière et nous voici accueilli par Backbone. Le RnB destructuré, à l’électronique moderne et élegante, sera clairement notre coup de coeur de la soirée. Beaux et efficaces, ces 4 musiciens ont enflammé la douve au coucher de soleil.

S’enchaineront ensuite les mélodies fantaisistes et fantastiques de Bloum où electro, sax et flute traversière se mèlent à merveille. Mais aussi Stand Wise, Kanzi et Vendredi… Kid Francescoli clôturait les sessions lives pour un set intéressant parfois, lassant souvent.

Les DJs que sont Saint-James, Kholl Hawx et Protée ont ensuite pris par la main le millier de spectateurs, jonglant avec les sonorités et les énergies, pour nous accompagner jusqu’au petit matin.

On dit souvent qu’un festival tient sa réussite à sa programmation autant qu’à son ambiance, et les organisateurs l’ont parfaitement compris. Dans un lieu atypique, dépaysant et génial, la musique a porté nos pérégrinations dans la douve. On ne peut donc que féliciter la team Animal Records pour cette très belle première édition. Bravo à vous, merci, et longue vie à La Douve Blanche !

La Douve Blanche ©PauseMusicale

Close